fbpx

Le Maréchal du Tchad Idriss Déby Itno dédie son titre a ses compagnons d’arme

C’est pourquoi, je voudrais, avec une infinie émotion, dédier cette dignité suprême, à mes frères d’armes, soldats, sous-officiers et officiers à qui revient également le mérite des faits d’armes qui me vaut cette distinction.


Je ne peux m’empêcher d’avoir une pensée fière et émue, à Hassan Djamous, Brahim Mahamat Itno, Maldom Bada Abbas, Ali Brahim, Mahamat Ali Abdallah, Abakar Youssouf Mahamat Itno, Abbas Koty, Hissein Mahamat Itno, Adam Haggar, Adam Kessou, Jules Beguy, Moussa Sougui, Bahar Sinine, Abdekerim Sinine, Kerim Nassour, Brahim Dilo, Allatchi Djiréi, Kafine Djadallah, Charfadine Ahmat, Daoud Soumaïne, Djibrine Dasser, Baal Zaar, Hadje Halimé Oumar et tant d’autres valeureux fils du Tchad qui ont donné leur vie à la Patrie et qui ne sont plus de ce monde pour jouir de la paix et de la liberté qui ont toujours constitué la cause première de notre engagement commun.


Je pense également à ces martyrs tombés sur les champs de bataille de Tiné, Bahai, Wadi Doum, Hadjar Marfaine, Ndjamena, Bohoma, etc., pour défendre la Patrie et pour protéger les Tchadiennes et les Tchadiens.
Faut-il rappeler que l’intégrité territoriale, la paix, la stabilité, la dignité et la liberté ont été sauvées dans l’atrocité de ces combats.
Je n’oublie pas ceux qui ont consenti le sacrifice dans des contrées lointaines pour donner un sens et un contenu honorable à la notion de solidarité panafricaine dans la lutte contre le fanatisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *