fbpx

France: La détresse des étudiants étrangers bloqués en France

L’antenne de l’Unef à Marseille, une association en France, aide les étudiants étrangers à s’approvisionner en lait, oeufs, paquets de farine et conserves.

Sans sources de revenus, les étudiants étrangers bloqués en France depuis le confinement, sont livrés à eux même.

Tsiry Rajemison, étudiante Malgashe Beneficie de ces aides alimentaires:

« En ce moment je suis dans une situation un peu compliquée due au confinement. Je ne peux pas rentrer à Madagascar, du coup je suis bloquée ici. Je viens pour le panier alimentaire pour me dépanner à la fin du mois. »

Lyes Belhadj est Trésorier de l’antenne locale de l’Unef, explique qu’il y a en France au moins 2500 Etudiants qui sont touchés par une extrême précarité:

« Ces étudiants ne peuvent pas travailler parce qu’ils n’ont pas tous des visas d’études permettant de travailler, ce sont les accords entre leur pays et la France et donc on se retrouve avec une précarité administrative, une précarité sociale et précarité financière qui est accrue pour ces derniers. »

Comme des milliers d’étudiants étrangers, Ouiza Slamani passe donc un été contraint en France, loin de ses proches

« C’est dur non seulement sans travail et en même temps tu peux pas voir ta famille ça fait un peu bizarre parce que j’ai l’habitude de partir chaque année en Algérie, de passer un mois avec mes parents, ma famille, mes petits frères et là je me retrouve coincée toute seule dans un appartement. Franchement, c’est dur. »

Avec la poursuite de l’épidémie, certains étudiants refusent aussi de se faire rapatrier par peur de rester bloqué dans leur pays, et devoir abréger leurs études.

Plus de 350.000 étudiants internationaux seraient concernés .

Près de la moitié d’entre eux sont originaires d’Afrique, un continent où la pandémie s’accélère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *