fbpx

Au Rwanda, le non respect des restrictions anti-Covid

Le Rwanda emploie la méthode musclée pour faire respecter les restrictions mises en place contre la propagation de la Covid-19.

Chaque soir dans les stades du pays, les personnes accusées d’avoir enfreint le couvre-feu de 21 heures ou de ne pas avoir porter leur masque comme il se doit, sont réunis sur les gradins pour écouter les messages de santé publique diffusés dans les haut-parleurs des arènes.

Les séances – surveillées par des gardes armés – s’achèvent à l’aube. Les participants sont ensuite renvoyés chez eux avec l’ordre strict de se mettre en quarantaine.

Depuis que les premières personnes infectées par le coronavirus se sont manifestées en Afrique, le Rwanda a mis en place des protocoles strictes pour endiguer le virus dès que possible.

Il a été notamment le premier pays d’Afrique a bloqué ses frontières et imposé le confinement.

La police exerce alors des rondes, pour repérer la moindre infraction. Une alternative est toutefois envisageable, si les personnes arrêtées ne souhaitent pas passer la nuit au stade, ils peuvent payer directement une amende de 25 000 francs rwandais soit 26 dollars américains (22-25 euros).

Un montant qui reste élevé pour la plupart des résidents. Au Rwanda, un barman gagne près de 60 dollars américains par mois.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *