fbpx

Deby :«Situation sécuritaire dans la zone du Lac Tchad n’est pas prête de terminer»

Le Maréchal du Tchad Idriss Deby ITNO était l’invité du journaliste Alain Foka sur la radio France Internationale (RFI).

Le chef de l’État dans un langage décontracté a fait un tour d’horizon des questions politiques, sécuritaires, humanitaires et sanitaires du Tchad et de la sous-région.

Selon le Président Deby, la situation sécuritaire dans la zone du Lac Tchad n’est pas prête de terminer aujourd’hui, car beaucoup reste à faire et des moyens conséquents sont mobilisés pour éradiquer le terrorisme dans toute la zone.

Beaucoup de gens sont armés dans la zone de trois frontières (Niger-Mali-Burkina), pour envoyer des soldats tchadiens supplémentaires, les Nations-Unies doivent donner un mandat officiel pour intervenir. Déclare le Maréchal du Tchad.

Dans le cadre du G5 Sahel c’est le Tchad qui entretient lui-même ses soldats. 

Plusieurs partenaires (USA, France, Allemagne etc.) ont accompagné par du matériel et de la formation. Aucune somme n’a été donnée pour la force mixte.

J’ai choisi le Camp de Habré en tant que soldats pour ne pas être avec les mouvements soutenus par la Libye qui occupait une partie de notre territoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *