fbpx

Tchad : Où est passé l’ex ministre Hassan Sylla Bakary?

Journaliste, animateur et politicien, libre d’esprit, l’ancien patron du département de la communication a disparu de la scène politique. 

Malgré les nominations qui se font comme des gouttes de pluie en saison pluvieuse. Hassan Sylla Bakary n’a toujours pas été rappelé aux affaires.
Personnage connu de la scène médiatique et politique, le journaliste fervent défenseur du  mouvement patriotique n’arrive toujours pas à se tailler une place au soleil.

Défendre bec et ongles le parti n’a pas suffi à restaurer la confiance au sein des ténors Baministes.

Proche des jeunes et de la société civile. Bakary a su faire taire les allégations sur les  insuffisance des personnes en situation de handicap.
Fils d’une défunte colonelle de l’armée et baministe. Bakary a gagné l’admiration des jeunes dans les campagnes à travers les  sensibilisations sociales.

Doté d’une vision progressiste dans l’évolution des médias audiovisuels au Tchad. L’ancien ministre Hassan Sylla Bakary fut  l’architecte des plusieurs projets politiques de grande envergure au Tchad. particulièrement ceux visant le développement des médias audiovisuels et numériques.

L’amélioration des conditions financières des journalistes et leur statut particulier font partie des acquis légués au système par le Sieur Bakary.
Avec plus de 300 journalistes formés dans les différents pays de l’Afrique et de l’Europe. Son projet de classer les médias publics comme des Hubs des technologies s’acheminera bientôt avec l’inauguration de la tour de l’onama
Même si certains soutiennent qu’il serait en repos dans le moyen Chari et d’autres évoquent qu’il serait en désaccord avec certains hauts cadres du mouvement patriotique du salut.

Hassan Sylla Bakary aurait la confiance de plusieurs mouvements de jeunes pour faire un retour en force dans la sphère politique au vu des prochaines échéances électorales.

Il y’a aussi un nombre non négligeable des personnes qui n’étaient pas en accord avec sa politique durant son règne au Ministère de la communication, chose compréhensible. On ne peut pas faire l’unanimité en politique.

Toumai Web Medias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *