fbpx

Première réunion du Comité de Pilotage conjoint des Programmes APEF-ECOFAC 6

Dr Issa DOUBRAGNE, Ministre de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale, et en même temps Ordonnateur National du Fonds Européen de Développement (FED) a présidé ce mardi 28 juillet 2020, et en présence de quelques membres du Gouvernement, à la toute première réunion du comité de pilotage du programme d’Appui à la Gestion des Aires Protégées et Écosystèmes Fragiles du Tchad (APEF) et du programme d’Appui pour la Préservation de la Biodiversité et les Écosystèmes Fragiles d’Afrique Centrale 6 (ECOFAC 6).

Le programme vise une démarche concertée de conservation, gestion et mise en réseau de plusieurs aires protégées (AP) et écosystèmes fragiles (EP) à haute valeur écologique et touristique au Tchad. Il renforcera et pérennisera les appuis depuis plus de 25 ans de l’Union européenne (UE) à la conservation et à la gestion de la biodiversité au Tchad, en particulier au Parc National de Zakouma, par la capitalisation et l’expérience acquise et son élargissement stratégique, à des écosystèmes et des patrimoines fragiles du Tchad, ne bénéficiant pas d’appui malgré de grande valeur régionale et de réputation mondiale.

Le programme s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Programme Indicatif National (PIN 11ème FED) et du Programme Indicatif Régional (PIR 11ème FED).

Dans son adresse à l’assistance, le Ministre de l’Economie, de la Planification du Développement et de la Coopération Internationale (MEPDCI), Dr Issa DOUBRAGNE, relève que la tenue de cette première réunion du comité de pilotage revêt une importance capitale pour le suivi de la mise en œuvre de ces deux (2) programmes. Elle permet également de renforcer l’orientation stratégique et l’appréciation de l’état d’avancement des programmes et projets.

Le Ministre a insisté sur la mission du comité de pilotage qui est d’assurer le pilotage général du programme et de décider, le cas échéant, des réorientations nécessaires au cours de la mise en œuvre.

Le coût global du programme APEF est de 33 millions d’euros (soit 21,6 milliards de FCFA), pour une durée initiale de cinq (5) ans. Les zones d’intervention de ce programme : les pays membres de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC) : Cameroun, République Démocratique du Congo, République du Congo, Gabon, République Centrafricaine, Sao Tomé et Principe et le Tchad.

Par contre, le montant du programme ECOFAC 6 s’élève à 61 500 000 d’euros, pour une durée de cinq (5) ans aussi. Les zones d’intervention sont entre autres : N’Djaména, Salamat, Guéra, Moyen Chari, Chari-Baguirmi, Ennedi Est et Ouest, Borkou et le Tibesti.

L’objectif global est de promouvoir la conservation durable et concertée de la faune sauvage, de la biodiversité et du patrimoine du Tchad au bénéfice des populations.

Ces deux (2) programmes sont financés par l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *