fbpx

Mali : la CÉDÉAO recommande le partage du pouvoir

Un weekend marathon de pourparlers à Bamako pour la mission de la CÉDÉAO venue tenter de résoudre la crise politique en cours au Mali.

Les membres de la mission des États de l’Afrique de l’Ouest ont demandé au pouvoir, à l’opposition et à la société civile de travailler ensemble dans le cadre d’un gouvernement d’union nationale.

“Cinquante pour-cent (50 ) des membres du gouvernement proviendront de la coalition au pouvoir ; trente pour cent (30) des membres du gouvernement proviendront de l’opposition et Vingt pour cent (20 %) des membres du gouvernement proviendront de la société civile”, a suggéré Jean Claude Kassi Brou; président de la mission de la CÉDÉAO.

Autre recommandation, la nomination par un mécanisme complexe de nouveaux membres de la Cour constitutionnelle.

La mission de la CÉDÉAO conduite par l’ancien président nigérian Goodluck Ebele Jonathan a précisé qu’“aucune forme de changement non-constitutionnel d’accession au pouvoir ne sera acceptée”.

Une position rejetée par le Mouvement du 5-Juin, principale plateforme de contestation du président Ibrahim Boubacar Kéita.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *