fbpx

Tchad : «Mouloukhiyé», le plat traditionnel le plus consommé en saison pluvieuse

De son nom scientifique « Corchorus olitorius », moulokheya en arabe tchadien, désigne à la fois une herbe et plante sauvage connue sous le nom commun de la corète potagère.

Cultivée particulièrement à des fins alimentaires et pour son motif gustatif, la corète potagère est appelée communément  Mouloukhiyé. Elle porte aussi le nom de chanvre du Bengale, le jute potager, et/ou la mauve des juifs, en français.

En cette période de pluie beaucoup des ménages tchadiens ne se privent pas d’en consommer la sauce de molokheya. Elle est rare de ne pas le voir dans le menu quotidien servi dans les foyers et facilement accessible sur les marchés.

Selon les nutritionnistes, la corète contient des protéines, sels minéraux (calcuim, potassium, fer, sodium, …), vitamines ( B1, B2, B3, B6), fibres et carbo-hydrates.

Ces feuilles sont riches en chlorophylle et utilisées généralement fraîches comme des épinards en cuisine dans de nombreux pays d’Afrique.

Elle présente aussi plusieurs vertus médicinales : renforce le système immunitaire, remède aux maux de dents (décoction), combat l’anémie, etc.

La saveur de la corète est entre l’oseille et des épinards.

Bonne dégustation !

Mbodou Hassan Semi Djidda

Photo:illustration

Une pensée sur “Tchad : «Mouloukhiyé», le plat traditionnel le plus consommé en saison pluvieuse

  • juillet 14, 2020 à 2:18
    Permalink

    La sauce ci c’est la magie, surtout avc la viande de chèvre et le piment 🤤🤤🤤

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *