fbpx

Ghana : une école pour les enfants handicapés

Ayant travaillé pendant des années à Accra, la capitale du Ghana, avec des enfants et des jeunes adultes ayant des besoins spéciaux, Emma Elinam Shallah, 34 ans, a décidé qu’il était temps que sa ville natale bénéficie de sa riche expérience.

Sa motivation est née du fait qu’un certain nombre d’enfants handicapés de la région sont exclus de l‘éducation parce que leurs parents n’ont pas les moyens d’envoyer leurs enfants dans la seule école spéciale de la région, située à environ 204 kilomètres.

“Je suis retourné à l’Assemblée et je leur ai demandé si nous pouvions faire quelque chose. Et ils m’ont répondu que oui, oui, oui, si je pouvais m’organiser et mettre en place quelques éléments. Oui, nous pouvons commencer quelque chose parce que les quelques enfants qui peuvent aller à l‘école à partir d’ici, vont jusqu‘à Hohoe et le reste est à la maison”, a déclaré Emma Elinam Sallah, fondatrice de l‘école spéciale d’Anlo.

Le tout est autofinancé, nous ne prenons l’argent d’aucun parent

Elle concède que le soutien de ses amis et de son entreprise de fruits de mer ne suffit pas à soutenir le projet.

“Le tout est autofinancé, nous ne prenons l’argent d’aucun parent, donc je dirai que nous avons besoin d’un soutien financier. Et oui, nous n’avons pas de structure de classe appropriée, donc c’est notre besoin le plus pressant pour le moment”, ajoute Emma Elinam Sallah.

Avec son école Anlo Special needs, Emma Elinam Sallah dissipe progressivement les préjugés qui entourent les enfants handicapés physiques.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *