fbpx

Les Burkinabés insatisfaits de l’œuvre de la statue de Thomas Sankara

Après la cérémonie de dévoilement de la statue de Thomas Sankara et des bustes de ses 12 compagnons le 2 mars 2019, l’œuvre avait été vivement critiquée. Beaucoup de Burkinabè n’avaient pas retrouvé la fidélité entre les œuvres et les personnages. A la suite des corrections, le Comité international mémorial Thomas Sankara procède le dimanche 17 mai 2020, à la « réinstallation » de la statue corrigée du père de la révolution burkinabè, Thomas Sankara.

Contrairement au 2 mars 2019, la solennité n’était pas au rendez-vous et l’assistance, moins nombreuse. Les organisateurs ont limité la participation à la cérémonie aux familles des victimes, aux personnes proches des familles et aux médias. Recouverte d’un plastique de couleur noire, au moins une centaine de paires d’yeux essayait tant bien que mal à perforer les traits du visage de la ”nouvelle” statue de Thomas Sankara.

Mais il faut attendre le dévoilement. Peu après 15h, la statue se laisse enfin découvrir sous les regards de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre des affaires étrangères Alpha Barry, le ministre de la sécurité Ousseni Compaoré, le ministre en charge du commerce Harouna Kaboré, et l’ancien ministre de la sécurité Simon Compaoré. Après le dévoilement, des acclamations s’en sont suivies.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *