fbpx

Niger :A Nguiguimi la population dénonce les bavures militaires, le Gouverneur de Diffa sollicité

RÉGION DE DIFFA/Déclaration de la Population De N’Guigmi, le 1er Mai 2020

Nous, population de la commune urbaine de N’Guigmi, faisons la déclaration dont la teneur suit :

Considérant l’insécurité qui prévaut dans la région de Diffa depuis fort longtemps;

Considérant les difficultés énormes auxquelles la population est soumise depuis l’installation de l’état d’urgence dans la région de Diffa et la psychose créée par les éléments mal intentionnés des Boko Haram;

Considérant les multiples foras et ateliers organisées entre le FDS et les jeunes dans le cadre de la cohésion sociale et le retour de la paix;

Constatons il y a de cela un mois, la culture de tension entre les FDS et la population des N’guigmi (jeunes), les éléments de la fan procèdent à des violences physiques, des vols, humiliations et menace des personnes âgés les nuits entre 20h et 21h bien avant l’heure du couvre-feu fixée à 22h. 

Vu les multiples plaintes déposées par les jeunes au niveau de la Gendarmerie, autorités locales (préfet, maire) et les autorités coutumières en vue de trouver des solution idoines permettant aux jeunes, aux FDS et à la population tant meurtrie de vivre en paix, aucune solution n’a été trouvée par les autorités.

Le jeudi 30 avril 2020 dans la nuit aux environs de 20h des éléments de la FAN ont envahi la ville en bastonnant tout civil rencontré sur leurs passages, pillant des vendeuses et arrachant aux passants leurs biens, pire encore les éléments de la FAN se sont donnés le droit d’utiliser les armes de guerre en tirant des armes lourdes en pleine centre-ville.

Vu l’agression d’une jeune fille dénommée MARI GARBA SANI dans leur propre concession actuellement hospitalisée à l’hôpital de district de N’Guigmi.

Dans cette même nuit, les jeunes étant surpris de la situation se sont rendus chez le chef de canton, en présence du Préfet et des responsable de FDS, des  promesses ont été tenues aux jeunes que des solutions seraient trouvées dans les heures à venir.

Ce matin, vendredi  1er Mai 2020 une forte mobilisation des jeunes se trouve à la devanture de la préfecture espérant une solution allait être trouvée  et à la grande surprise les autorités Administrative et Coutumières ont transmis leur incapacité à gérer cette situation.

En conséquence  nous sollicitons l’arrivée immédiate du Gouverneur en vue de trouver une solution définitive à cette crise. 

                                                 La population

Ampliation

Gouverneur

Conseil régional

Préfecture

Mairie

Chef de canton

Justice

CVC régional

CRJ Diffa

Chrono

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.