fbpx

177 détenus de la maison d’arrêt de Mongo bénéficient d’une remise de peine collective

Dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-2019, le Tchad procède à une remise de peine collective à quelques prisonniers dans l’ensemble du territoire national. Cette fois-ci 177 détenus de la maison d’arrêt de Mongo bénéficié de cette liberté ce lundi du 20 avril. La cérémonie s’est déroulée en présence du gouverneur de la province du Guera, des responsables judiciaires et plusieurs personnes.

Si le la pandémie du Coronavirus constitue un souci majeur pour certains, pour d’autres, celle-ci est une source d’opportunités. C’est ainsi que 177 détenus de la maison d’arrêt de Mongo ont bénéficié  d’une remise de peine collective.

Ouvrant la séance, le procureur général près de la cours d’appel de Mongo, M. Nicolas PAHIMI a rappelé aux heureux du jour que c’est suite aux comportements allant à l’encontre de la loi qu’ils se sont retrouvés en prison, tout en exhortant d’adopter dorénavant un comportement responsable loin d’enfreindre la loi.

Pour sa part, le gouverneur de la province du Guera M. Paul MBAYNADOUM, a souligné que cette remise de peine collective vise à éviter la propagation du virus dans les différentes prisons qui constituent un facteur de la multiplication de la pandémie, avant de les exhorter de ne plus retomber dans les mêmes erreurs.

Quant aux détenus, ceux-ci n’ont pas manqué de manifester leur profonde gratitude aux autorités de la République pour cette liberté retrouvée après l’avoir perdu depuis longtemps et ont promis de se conformer désormais au respect des lois de la République.

Ainsi, tout en rappelant aux hommes libres le respect des mesures d’hygiène afin d’éviter la propagation du covid-2019, ont reçu de leurs attestations de liberté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.