fbpx

Les commerçants se plaignent des arnaques au pont-bascule à l’entrée nord de N’Djamena

Les agents de la sécurité tout corps confondu  exerçant au pont bascule du tronçon de N’Djamena à la sortie nord, profitent de cette période de crise sanitaire liée au covid-2019 pour arnaquer les transporteurs des véhicules gros porteurs.

Selon un conducteur qui a choisi l’anonymat, « il se passe ces derniers temps des choses qui n’ont jamais existé avant la prise des mesures » s’étonne l’homme de la quarantaine à bord de son véhicule. 

Selon lui, il faut plus de 140.000 Francs CFA, somme versée par les conducteurs des gros porteurs pour acheminer les marchandises de N’Djamena-Bol, N’Djamena-Mao, même pour aller à l’EST, il faut cette somme ou même plus.

Ce calcul fait le total des sommes versées sur les axes des villes citées ci-haut. Ceci, sans compter les autres dépenses.

L’impact de cette arnaque sur les produits de consommation est visible, selon ces commerçants, s’ils dépensent plus, il faut augmenter les prix des  denrées alimentaires  pour éviter la faillite.

Cette situation d’arnaque est déplorée par plusieurs autres conducteurs que nous avons interrogés.

Une source proche des routiers a indiqué que, au-delà de 28 tonnes à 40 tonnes qui étaient à 25.000 FRANCS CFA, est passé  aujourd’hui à 50.000 FCFA, et pourtant cette somme est collectée sans aucun reçu.

D’autres habitués à payer sans reçu et dans l’illégalité, les conducteurs des camions déboursent des sommes sans toutefois monter sur le pont-bascule, la destination de ces sommes empochées sans reçu reste inconnue.

Même si le gouvernement a pris des mesures permettant la suspension de certains transports publics communs, celles-ci  ne concernent pas les véhicules gros porteurs, car le transport de marchandise pour la consommation est indispensable.

Les autorités publiques en charges des transports devraient jeter plus de regard sur la manigance de ces agents qui sèment le désordre au nom de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.