fbpx

L’Association Red Empire sensibilise les jeunes filles sur leurs droits et l’entreprenariat

Café conférence débat autour du thème Autonomisation des jeunes pour un monde juste et équitable: innover pour un développement durable et inclusif

La maison de la culture Baba Moustapha de N’DJaména a servi de cadre cet après-midi du vendredi 13 mars 2020 à un café-conférence visant l’autonomisation des jeunes filles pour le développement durable et inclusif d’un monde juste et équitable.

Organisée pour la première fois par l’association Red Empire, ce café a vu une grande mobilisation des lycéennes.

Les femmes à l’honneur, elles sont majoritaires dans la grande salle de conférence de la maison de la culture Baba Moustpha à ce café-conférence.

Ouvrant le thermos pour le café, la coordonnatrice de l’association Red Empire Achta Kadre Saleh souligne que l’objectif de cette rencontre vise à encourager et motiver les filles jeunes à entreprendre.

L’entreprenariat qui, selon elle, ne présente  aucune barrière pour les femmes. Le gouvernement a mis en place des moyens financiers et textes juridiques qui servent d’instrument de base pour l’épanouissement de la femme. D’où la ratification des conventions relatives aux droits des femmes, bien que cela nécessite d’être vulgarisés auprès de jeunes filles.

Ce rendez-vous d’échanges a permis de conseiller et d’orientation les filles à la prise de connaissance des textes qui sont d’une importance capitale.

Achta conclut en invitant les jeunes filles à n’est pas attendre la fonction publique mais d’entreprendre et surtout d’utiliser les réseaux sociaux pour le business.

Prenant la première tasse du café, le directeur de la communication  et de l’information sociale au ministère de la femme Nabior Youkou Deko, considère, « la politique nationale genre du Tchad» comme une case qui contient toutes les solutions entrant dans le cadre du bien-être de la femme. Sans l’implication de la femme aucune politique visant son autonomisation ne réussira. Glisse-t-il.

Pour Adrienne Ndoulbayo directrice des Ressources Humaines au ministère de la promotion de la jeunesse, des sports et de l’emploi, l’autonomisation d’une femme commence d’abord financièrement. Se basant sur son expérience d’entrepreneure et promotrice de Nanou cosmétique, elle déclare qu’entreprendre c’est prendre un risque et accepter de sacrifier son temps, son énergie. Etc.

Ce café-conférence est un véritable cadre de partage et d’échange, car il a permis à plusieurs jeunes filles d’intervenir et de poser des questions.

Une invite est lancée aux femmes pour se mettre débout et à l’ouvrage. L’association Red Empire compte organiser chaque six mois ou une année de telle rencontre « café » pour un développement meilleur du Tchad. 

@TWM Ahmat Adoum Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.