fbpx

Héroïne de l’ombre : Madame Mariam est une creuseuse de mare artificielle

En ce début de mois de mars Toumaï Web Medias vous amène à la découverte des femmes de l’ombre. Le mois de mars est consacré à la célébration de la femme, de ses efforts, ses combats et ses mérites.

Nous vous faisons découvrir chaque jour, tout au long du mois de mars le portrait d’une femme de combats quotidiens, qu’elle soit urbaine ou rurale.

Dans ce 14ème numéro, nous vous faisons découvrir Madame Mariam, une  creuseuse de mare artificielle, un travail exercé la plus jusqu’à là par des hommes.

« Je suis mariée, j’ai des enfants et je suis membre du comité de gestion de la mare. Depuis quelques années, je creuse et je me suis lancée dans la culture maraîchère. Je suis vraiment heureuse de travailler ici. Au départ, je ne pensais pas que tout le monde viendrait s’y abreuver. A force de travail, les résultats sont vraiment visibles. Ma vie a vraiment changé depuis ma première formation.

Il est vrai que ce travail est parfois fatiguant mais je ne me décourage pas pour autant. Je refuse que mes enfants viennent m’aider car ils doivent se concentrer sur leurs études. Je suis tellement fière de voir que j’exerce un métier, réputé masculin, qui me permet de subvenir à mes besoins. »

Photo : Salma Khalil

Récit : Aché Caelo

TWM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *