fbpx

Héroïne de l’Ombre : Le success history de Fatimé Akacha, la patronne de «Toum Baladna»

Dans le cadre de la Semaine nationale de la Femme (SENAFET) et de la Journée internationale de la Femme (JIF), la rédaction du votre journal Toumaï Web Médias a ouvert un dossier intitulé «Les Héroïnes de l’ombre»
Dans ce quatrième numéro, découvrons Mlle Fatimé Ousmane Mahamat Akacha, Ingénieure en génie rural.
De teint clair, taille moyenne, au regard d’espoir, Mlle Fatimé Ousmane Mahamat Akacha est diplômée d’une Licence Professionnelle en génie rural.
Après sa brillante formation à l’Institut national supérieur du Sahara et du Sahel d’Iriba, la jeune Ingénieure a décidé de se lancer dans un domaine que la plus part des jeunes tchadiens ne connaissent pas son importance, il s’agit de l’entrepreneuriat dans l’agro-alimentaire et elle a réussi, grâce à son leadership et son savoir-faire.


Primée dans certaines compétitions de l’entreprenariat, grâce à la particularité de sa startup pour les solutions modernes qu’elle propose afin de combler le vide du domaine de l’agroalimentaire au Tchad. L’exemple de la compétition entreprendre « Entreprendre2020 » organisée par l’association Génération ABCD est l’une des illustrations. Sa start-up « Toum-Baladna continue de faire rêver les jeune de sa génération.
Pour mettre toute sa force au profit des produits locaux, Fatimé Ousmane Mahamat Akacha élargie son champ d’action et crée « Agri-Baladna » il y a quelques mois.


Il s’agit d’une entreprise de production, de transformation et de valorisation des produits locaux, tels que : les oignons, les ails, les tomates…
Courageuse et humble, la jeune entrepreneure ne rate aucune opportunité, si cela apportera du profit dans ses ambitions de réussite entrepreneuriale. C’est pourquoi, elle a participé à plusieurs formations, notamment : la formation en agro-business et entrepreneur-ship, organisées par l’entreprise des travaux agricoles ENTRAG.SARL.


Née le 27 mai 1992 à N’Djaména, Mlle Fatimé Ousmane Mahamat Akacha a commencé ses études primaires à l’école privée bilingue « La Victoire » et secondaires au lycée Cheikh Hamdan Ben Rachid Almakhtoum de N’Djaména. Après avoir obtenu son baccalauréat série D, la jeune fille s’est fille s’est vite intéressée au monde rural. Issue d’une famille de cinq enfants, dont elle est la benjamine, Fatimé Ousmane Mahamat Akacha conseille aux jeunes d’entreprendre afin de devenir leurs propres patrons



TWM Mahamat Sougui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.