fbpx

Cinéma : Roman Polanski se voit offrir le César de la meilleure réalisation

Ce vendredi 28 février, Roman Polanski se voit offrir le César de la meilleure réalisation. Un prix qui met particulièrement l’accent sur le réalisateur lui-même, malgré le contexte que l’on connait autour du réalisateur/agresseur. Le cinéma n’aurait donc pas d’honneur, et la contestation moins de force que les paillettes.

Prendre la plume après une nouvelle pareille n’est pas simple. On a décidé d’attendre deux jours avant d’écrire cet article pour prendre le temps d’analyser la situation ainsi que les réactions. Si tu vis dans une grotte, tu n’as peut-être pas entendu que Roman Polanski (oui, oui, le violeur de gamines) a reçu le César de la meilleure réalisation pour son film « J’accuse » (how fitting, il n’est pas le seul!).

Vendredi soir, la société a lancé une nouvelle offensive envers celles et ceux qui se battent contre les violences faites aux femmes. Pour rappel, l’année dernière, la France recensait 122 féminicides. En sacrant un violeur de meilleur réalisateur, l’académie des César et ses votants lui offrent un prix personnel, une consécration insoutenable pour toutes les victimes de violences, pour toutes ces femmes qui ont osé parler.

Influence Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.