fbpx

Culture : Mawndowé lance «Au nom de l’art», une résidence de création pour les enfants

Sous le haut parrainage de Asalfo du groupe Magic System, l’artiste-musicien-sculpteur tchadien, Mawndowé, a initié un projet de dénommé «au nom de l’art ». Il s’agit d’une résidence de création pour les enfants de 7 à 15 ans, sur la sculpture et musique.

Une initiative qui se déroule du 25 janvier au 21 mars 2020, à l’Institut français du Tchad. Votre journal en ligne Toumaï Web Médias est allé à la rencontre des initiateurs.

 Ici à l’Institut français du Tchad, les enfants fabriquent des différents objets d’arts à base de l’argile (maisons, voitures, maisons, statuts, etc).

Cette idée de création est accompagnée par des exercices des chansons et des danses au rythme des chansons du style de l’artiste Mawndowé.

Ces sont, au total 17 enfants qui ont été choisis pour se perfectionner dans des œuvres d’arts.

Outre l’encadrement des enfants, plusieurs activités sont au programme, entre autres : exposition en sculpture des poteries sur le thème «le retour des Saos », et un spectacle écrit sur «l’esprit de bororo», qui veut dire voyage, et sera présenté au cours des  concerts géants sur l’album «au nom de l’art» qui seront organisés du 19 au 20 mars 2020 à l’IFT (restitution et grand public), et le 20 mars 2020 à l’hôtel La Tchadienne.

Pour l’artiste-musicien-sculpteur tchadien, cette idée revêt une importance capitale pour l’encadrement et l’orientation des enfants. Selon lui, «Au nom de l’art »,  vise la création d’un cadre d’épanouissement pour les enfants et les ramener à réveiller leur génie créateur.

Avec leur code,  «On n’est pas resté seulement à faire de la musique, à faire de la sculpture avec les enfants. On sort, on va à la rencontre des histoires de notre pays. On était à  Gaoui, on était également visiter Wenak Labs, pour que les jeunes apprennent à aimer leur pays, à aimer ce qu’ils sont » Mawndowé a fait comprendre que le but de ce projet, c’est de d’emmener  les enfants au rapprochement  de leur propre création (sculpture, musique et autres objets d’arts).

Il faut souligner que  « au nom de l’art » est une initiative de l’artiste-musicien-sculpteur tchadien,  Mawndowé, en collaboration avec le burkinabè, Ky Siriky.

TWM Mahamat Sougui

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.