fbpx

Ambassade USA : : Projection d’un film documentaire sur les droits civiques aux États-Unis d’Amérique


L’ambassade des États-Unis d’Amérique au Tchad, en collaboration avec le ministère du Développement Touristique, de la Culture et de l’Artisanat, a organisé une projection d’un film ce mardi 25 Fevrier 2020.

C’était à la Bibliothèque nationale, en présence du chargé d’Affaires par intérim de ladite représentation diplomatique, l’Ambassadeur David Gilmour, du Coordonnateur de la Maison du patrimoine culturel du Tchad, Arnaud Dingamadji, et de Mme Yousra Abderahim Ndiaye, ancienne participante au programme Mandela Washington Fellowship.

Cette réalisation documentaire d’une trentaine de minutes sur les droits civiques des États-Unis d’Amérique intitulé <The walk>, qui veut dire « La Marche » en français, retrace l’histoire de la lutte contre la ségrégation raciale qui s’était passée aux États-Unis d’Amérique dans les années 60. Durant cette période, les noirs afro-américains vivaient à part et les blancs américains à part.

Et c’est Martin Luther King, et quelques pères fondateurs américains soucieux de l’avenir des États-Unis d’Amérique avaient organisée une manifestation pacifique afin de mettre fin à la ségrégation raciale, comme l’a rêvé Martin Luther King dans son discours célèbre et je cité: <I have a dream>. Présenté comme l’acteur principal du film, Martin Luther King a conclut son discours en disant << nous sommes libres, nous sommes libres, enfin nous sommes libres>>. La projection de ce film s’inscrit dans le domaine du Mois(février) de l’histoire Africains-Americains.

Répondant aux préoccupations des participants à cette rencontre, la modératrice Yousra Abderahim Ndiaye, a expliqué longuement sur l’importance du film afin de permettre à l’assistance de mieux cerner ce documentaire. Par ailleurs, Yousra Abderahim Ndiaye a aussi fait le tour de l’histoire Afro-américaine.

Le chargé d’affaires par intérim de l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Tchad, Ambassadeur David Gilmour, a souligné que la projection de ce film documentaire par son ambassade n’est pas fortuite. Car, chaque année, au mois de février, les États-Unis d’Amérique célèbrent l’histoire Afro-américaine, dont sa représentation diplomatique au Tchad n’est pas du reste. Elle a célébré cette journée commémorative à travers ce film.

Selon lui, cette histoire d’une lutte pour la liberté et de l’égalité menée par les pères fondateurs aux États-Unis d’Amérique, occupe une place de choix non seulement pour le peuple américain mais aussi pour le peuple africain.


Représentant la ministre du Développement Touristique de la Culture et de l’Artisanat, le coordonnateur de la Maison du patrimoine culturel du Tchad, Arnaud Dingamadji, s’est réjoui de cette initiative. Il s’est également félicité de partenariat qui lie son ministère et l’ambassade des États-Unis d’Amérique. Le représentant de la ministre du Développement Touristique de la Culture et de l’Artisanat souhaite aussi que ce partenariat se renforce davantage afin de parrainer les différentes activités de l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Tchad.


TWM Mahamat Sougui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *