fbpx

Afrique du Sud : des séropositives stérilisées de force

Des femmes forcées à accepter la stérilisation dans certains hôpitaux publics en Afrique du Sud. Telle est la conclusion d’un rapport publié lundi après une enquête officielle menée par la Commission pour l‘égalité des sexes.

Selon le document, des docteurs de certains hôpitaux ont stérilisé des dizaines de femmes sur le point de subir une césarienne. Ils leur disaient que les femmes porteuses de VIH ne devraient pas avoir d’enfants et qu’elles risquaient la mort si elles tombaient encore enceinte.

La présidente de Commission Tamara Mathebula pointe des conditions de stérilisation inhumaines et évoque des cas de torture. Certaines victimes étaient encouragées à signer le formulaire de validation alors même qu’elles étaient en travail.

Ces premières conclusions ont porté sur 42 femmes et l’enquête a duré 5 ans. Et selon la cheffe de Commission, “Toutes les femmes qui ont déposé plainte étaient des femmes noires qui étaient majoritairement porteuses du VIH”.

Le ministre sud-africain de la Santé Zwelini Mkhize a demandé à rencontrer la présidente de la Commission pour plus de détails. Selon l’OMS, une femme enceinte atteinte de VIH a 95 % de chance de donner naissance à un enfant en bonne santé, à condition qu’elle soit sous anti-rétroviraux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.