fbpx

Kenya – Coronavirus : l’accès à un Chinois suspecté de porter le virus refusé à des médecins

Le Kenya compte-t-il son premier cas de Coronavirus ? Même les autorités sanitaires du pays pourront difficilement répondre à cette question en raison de l’imbroglio qui entoure le cas suspect.

Il s’agit en effet d’un ressortissant chinois arrivé dimanche au Kenya en provenance de la province de Hebei dont la capitale Wuhan est l‘épicentre de l‘épidémie de Coronavirus qui a déjà fait plus d’un millier de morts en Chine.

Employé dans une compagnie chinoise qui construit une route dans la capitale Nairobi, l’homme dont l’identité n’a pas été révélée, a depuis été placé en quarantaine par ses employeurs, dans un camp de la compagnie. Cette dernière a par la suite saisi les autorités du comté de Kitui, où elle est basée, afin de les informer de la situation de son agent.

Toutefois, rapporte la presse locale, dont le journal The Star, l’entreprise a refusé tout accès à des médecins kényans qui souhaitaient examiner le patient. Même l’intervention de la police n’a pas réussi à convaincre les dirigeants de la compagnie du contraire.

Craintes persistantes

Dans un communiqué, le chef de projet de l’entreprise, Zheng Fuchun, a assuré qu’il signalerait aux autorités du comté ainsi qu‘à l’ambassade de Chine tous symptômes qui s’apparenteraient à ceux du Coronavirus afin que des mesures soient prises.

L’Afrique qui a enregistré son premier cas de Coronavirus en Egypte en fin de semaine dernière s’active pour éviter l’introduction de ce virus aisément transmissible sur ses terres. Les pays africains ont dès lors entrepris des contrôles renforcés à leurs différents points d’accès, notamment les entrées aériennes et maritimes.

Malgré tout, l’inquiétude demeure au regard des nombreuses liaisons aériennes existant entre l’Afrique et la Chine du fait notamment des liens commerciaux étroits qu’entretiennent les deux partenaires. Ajouté à cela la défectuosité des infrastructures sanitaires ne fait que renforcer les craintes sur le continent.

Source: africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.