fbpx

RESPIRNETTES, une invention tchadienne de protection respiratoire améliorée

Via Tchadmedia.com

Le journal Le Pays nous apprend dans sa parution de cette semaine qu’un Tchadien vient de mettre au point un masque narine plus efficace. Nous reviendrons sur cette invention importante mais en attendant voici ci-dessous l’article du journal le pays que nous reprenons de nos confrères de tchadmedia.com.

Respirnettes, une invention tchadienne pour lutter contre le coronavirus Dispositif de protection respiratoire amélioré conçu par l’entrepreneur tchadien Mahamat Nour Abakar, le respirnettes est un masque narine individuel, mobile a ventilation libre contre les particules en suspension, qui pourrait très bien rentrer dans l’actualité sanitaire mondiale.

Mahamat Nour Abakar est connu pour son génie dans la créativité. Respirnettes est un appareil conçu au Tchad avec pour objectif, la protection respiratoire améliorée. Un dispositif d’environ 10 centimètre contenant une chambre (volume) avec deux petites barrettes rondes pénétrant les deux narines, filtrant ainsi de l’air pour l’utilisateur. Le dispositif est inventé dans un contexte où les masques classiques de protection respiratoire à usage unique sont plus utilisés.

«Respirnettes est un appareil de protection respiratoire améliore qui propose une solution technique, simple et plus efficace avec des avantages sanitaires et facile à être utiliser. C’est une monture en matière textile ou plastique rigide et ultra léger porteur de filtres jetables à épuration d’air qui retient les contaminants de l’air ambiant, destiné à révolutionner le port des masques de protections respiratoires», explique l’inventeur Mahamat Nour Abakar.

Ses avantages sanitaires renvoi directement à l’actualité sanitaire mondiale. «Le coronavirus qui sévit en Chine alors que les gens portent les masques bucco-nasaux à usage classique qu’il faut enlever avant de manger. Alors que le masque que nous avons inventé ici au Tchad est un masque qu’on place directement dans les orifices des narines, c’est hermétique et l’air contaminé ne peut entrer.

Le masque permet de lutter efficacement contre les pollutions, l’air respiré est filtré avant d’atteindre les poumons. L’utilisateur n’a pas besoin d’enlever les respirnettes pour manger», précise-t-il. Le masque est pratique et salutaire pour le porteur. «Il nous fallait l’inventer pour lutter contre la pollution atmosphérique qui va croissante dans la société industrielle. C’est un moyen de lutter contre les maladies véhiculées dans l’air», a-t-il ajouté. Dans le cadre de la recherche de coopération internationale pour lutter contre le coronavirus, l’inventeur a proposé les respirnettes aux autorités diplomatiques chinoises résidant au Tchad, via le ministre de la santé publique. Séance tenante le ministre a informé l’Organisation mondiale de la santé (Oms) de cette invention tchadienne.

Aussi une correspondance est adressée au ministère des affaires étrangères du Tchad pour les démarches nécessaires. «C’est une occasion de secourir la Chine qui est un pays frère du Tchad et surtout d’offrir à nos compatriotes résidants en Chine les masques pour se protéger», dit l’inventeur. Respirnettes est inventé en 2018, et enregistré à l’organisation africaine de la propriété intellectuelle (Oapi) sous le numéro 17717 avec une durée maximale de 20 ans. Ce droit d’auteur n’empêche pas le créateur de faire un geste humanitaire. «La démarche est d’abord humanitaire, c’est une course à la montre contre la maladie qui touche le monde. Il s’agit de l’humanité, c’est la santé publique mondiale qui est en jeu. Il ne s’agit pas de voir du côté commerciale ou pécuniaire.

Nous essayons d’apporter à la population chinoise notre aide, si jamais notre produit trouve solution à la maladie on verra plus tard la suite», a-t-il conclu. Il ne coûte rien d’essayer les respirnettes dans un contexte où toute tentative de lutte contre le coronavirus parait nécessaire.

Bienvenu Daldigué Source: Le Pays Via Tchadmedia.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *