fbpx

Journée mondiale de la radio :« PLURALISME, REPRESENTATION, DIVERSITE» est le thème de l’année

Mesdames et Messieurs,

Le 13 Février de chaque année, à l’appel de la Communauté Internationale,  l’UNESCO célèbre la journée mondiale de la Radio. Cette date a été entérinée lors de la 36ème Conférence de l’Organisation  des  Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture, tenue le 03 Novembre 2011, à la suite de la Proposition faite initialement par l’Espagne.

Pour  la 9ème édition de la Journée Mondiale de la Radio,  placée sous le Thème : « PLURALISME, REPRESENTATION, DIVERSITE », le monde est ainsi invité à promouvoir ce concept, à travers la Radio qui reste le média le plus consommé et  un outil puissant  pour célébrer l’humanité.

Mesdames et Messieurs ;

La radio touche, par sa capacité de propagation, un monde dispersé et diversifié dans l’espace et dans le temps. Elle catalyse les idées et les initiatives et influence le comportement des populations. C’est pourquoi, son utilisation positive constitue un levier important de développement.

Chez nous au Tchad, la célébration de cette journée est plus qu’importante. Car, elle permet à l’opinion nationale de jauger le pluralisme et les discours politiques qui demeurent des baromètres indéniables du   niveau de démocratisation de notre pays.

Le Gouvernement de la République du Tchad, conscient du rôle combien important que joue la radio dans une société en quête du bien-être harmonieux, encourage, sans commune mesure, les initiatives privées et communautaires de création des radios en vue d’offrir aux populations,

quelque soit leur niveau d’instruction, la possibilité de participer aux débats publics et au combat que mène l’humanité face aux défis importants de l’heure à savoir :

Les défis du changement climatique, de la pauvrété, de l’extrémisme violent, qui ne peuvent trouver leur réponse  que dans notre aptitude à communiquer. De ce fait, l’on peut sans risque de nous tromper, affirmer que la Radio est le canal approprié de sensibilisation. Elle oriente les auditeurs vers des attitudes positives à même de favoriser leur épanouissement  dans la culture de la citoyenneté, le respect d’autrui et de la chose publique. 

Mesdames et Messieurs ;

Responsables des Radios publiques, privées et communautaires.

Le communicateur est par essence, un agent de développement. A ce titre, il participe aux actions et initiatives qui font promouvoir la Société. C’est pourquoi, le Gouvernement encourage l’expression plurielle et permet à toutes les couches de  la société d’être entendues et comprises.

Pour ce faire, le Ministère de la Communication a opté pour une approche participative de tous les acteurs du monde de média par l’instauration d’un climat de confiance et d’une dynamique  d’échange et de communication au sein de la corporation d’une part, et entre les responsables des Médias et le Ministère de la Communication d’autre part.

Je voudrais à cette occasion, me réjouir, du chemin parcouru et du soutien financier exceptionnel de Son Excellence, Monsieur le Président de la République apporté à la presse privée et à l’organisation de la Journée Mondiale de la Liberté de la Presse durant l’Année 2019.

C’est aussi le lieu, de me féliciter des investissements importants que les plus hautes autorités de la République ont réalisé dans le domaine de l’audiovisuel public.

La création de l’Office National des Médias Audiovisuels (ONAMA), celle de la création des stations provinciales qui offrent des programmes locaux en langues du terroir, sont l’illustration parfaite de la volonté du Gouvernement à accompagner la communication en vue de rehausser les indicateurs de paix, de l’unité, de la cohésion pacifique et du progrès.

Mesdames et Messieurs les Responsables des Radios,

Le Gouvernement, par ma voix, réitère son engagement à vous soutenir dans l’exercice de votre mission d’information, de sensibilisation, d’éducation et de formation de nos populations.

Je vous invite donc, à vous inscrire dans une démarche professionnelle en promouvant les valeurs démocratiques et en concevant  des contenus et programmes participatifs,  afin de contribuer  activement à faire tomber les murs des clichés et stéréotypes qui retardent le développement de notre Société, de lever  les barrières de l’ignorance, de rapprocher les communautés et de créer une dynamique plus inclusive pour un développement harmonieux de notre cher et beau pays le Tchad.  Je vous remercie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *