fbpx

Le Syndicat national des enseignants qualifie d’inhumain le comportement de la police sur le campus universitaire.

Vu le comportement inhumain des agents de sécurité du Tchad vis-à-vis des étudiants, le syndicat National des Enseignants et Chercheurs du Supérieur (SYNECS) attire l’attention du gouvernement sur le comportement des forces de l’ordre dans les locaux universitaires.

Dans un communiqué de presse N°001/PR/SG/BEN/2020, leSYNECS dénonce les bavures des forces de l’ordre sur le campus universitaire de N’Djamena ce jour 10/02/2020, confondant les enseignants chercheurs aux étudiants.

Le bureau exécutif national condamne avec vigueur l’acte ignoble et barbare qui relève d’un autre siècle et rappelle une fois de plus au gouvernement le principe de l’inviolabilité des locaux Universitaires et demande l’ouverture d’une enquête pour que les auteurs et co-auteurs soient retrouvés et jugés conformément aux lois de la république dans un bref délai.

Le SYNECS demande à toutes ses sections sur l’ensemble du territoire national d’observer une journée de protestation le mercredi 12 Février 2020. Dans le cas de non respect du communiqué par le gouvernement, d’autres actions seront menées sur le territoire national, indique le document. Le bureau exécutif national attache du prix à ce communiqué qui tient lieu d’avertissement.

Le communiqué est signé par le président de BEN Dr Guirayo Jérémie

Source:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.