fbpx

Entretien exclusif : Coincés à Wuhan, épicentre de coronavirus, les tchadiens en détresse

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Bonjour à la rédaction de Toumai Web Medias, merci pour l’opportunité que vous  offrez à moi et à la communauté Tchadienne de Wuhan de pourvoir à travers votre média de rapporter la situation que vivent les étudiants

TWM : Dites-nous combien de tchadiens y vivent et s’ils sont exposés à une éventuelle infection du virus ?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Nous sommes au total 38 étudiants tchadiens à Wuhan, tous exposés à une infection du virus car nous sommes à l’épicentre du corona virus. La situation qui nous cristallise pour l’instant est celle de nos compatriotes qui font la médecine, ils sont à quelques mètres de l’hôpital, donc leur situation sanitaire est beaucoup plus risquée.

TWM : Quel est votre état d’esprit ?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Nous sommes sereins, quoi qu’il soit tout à fait normal quand de telles situations, la peur d’être infecté par le corona virus habite nos cœurs, nous prenons des précautions pour éviter justement d’être victime de cette maladie, nous gardons le moral, par ce que le gouvernement chinois ne baisse pas le bras pour trouver une solution éventuelle à cette situation dramatique.

TWM– Qu’apportent les gouvernements chinois et tchadien comme aide ou assistance médicale et  Quelles sont les actions envisagées entre vous étudiants ?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Le gouvernement chinois par le biais des médias et plateformes sociales ne cessent de sensibiliser et inviter la population à rester à la maison, la couverture sanitaire est gratuite pour les étrangers atteints par le corona virus, le gouvernement chinois procède à la distribution gratuite des caches nez, désinfection des endroits publics, prise de température etc, nos université nous encouragent aussi à rester dans nos chambres et à limiter les déplacements. A ce sujet, le gouvernement tchadien n’a pas encore agit.

-Pour les actions envisagées entre nous les étudiants, je crois qu’une demande est en cours de soumission à l’ambassade du Tchad en Chine.

TWM : ces moyens ont-ils suffit pour palier à la mise quarantaine de la ville et la cherté des produits de 1ère nécessité?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan :C’est vrai que nous avons reçu une aide financière de 932 yuan(Monnaie Chinoise) par étudiant , ce qui équivaut à 79.000 FCFA, cet argent ne peut en aucun cas supporter la cherté des produits de première nécessité et surtout pour une ville en quarantaine depuis  deux semaines et nous ne connaissons pas à quand la mesure serait levée.

TWM : Beaucoup des pays ont évacué leurs ressortissants, pourquoi  le Tchad pas encore, le gouvernement a-t-il proposé de  vous rapatrier?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : C’est vrai que plusieurs de nos camarades ont été évacués, mais cette mesure est une disposition propre à la politique de chaque gouvernement et à la capacité de chaque pays à contenir dans les meilleures conditions les risque de contaminations.

Personne ne veut mourir ou rester dans une zone où il y’a plus de 15000 infecté et des centaines de morts donc s’il n’y a pas de changement dans les prochains jours pourquoi pas nous rapatrier tout en suivant les directives de l’organisation mondiale de la santé.

TWM : ces moyens ont-ils suffit pour palier à la mise quarantaine de la ville et la cherté des produits de 1ère nécessité?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Une démarche a été engagée dans le sens d’une possible évacuation, pour l’instant rien n’est encore décider, nous attendons et nous avons une confiance totale quel que soit l’issue.

-Si le gouvernement nous autorise à rentrer au pays en accord avec le gouvernement Chinois, nous attendons qu’il mette à notre disposition un billet d’avion aller-retour et des vêtements de protections pour limiter les risque de contamination durant le trajet, des désinfectants…

TWM- Si aujourd’hui vous êtes face au président de la République ou du ministre des affaires étrangères, quel serait votre message ?

Beyaitan Bantin, étudiant à Wuhan : Si aujourd’hui je me trouve en face du Président ou du Ministre des affaires étrangères je lui dirai, son excellence, si aucun Tchadien n’avait encore été infecté, c’est par la grâce de Dieu. Je vous demande de considérer cette grave situation et d’évacuer les étudiants du Tchad avant que l’un d’entre eux ne soit infecté. Le risque d’infection est extrêmement élevé car la ville est densément peuplée et le nombre de personnes infectées a dépassé 20 000. Je suis convaincu que le gouvernement du Tchad trouvera une solution possible pour ses étudiants résidant à Wuhan et en Chine en général.

2 thoughts on “Entretien exclusif : Coincés à Wuhan, épicentre de coronavirus, les tchadiens en détresse

  • février 5, 2020 à 6:46
    Permalink

    Bravo mon PhD je vous encourage de lever haut le moral

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.