fbpx

Grands Rendez-vous de l’ENA: des élèves et étudiants outillés sur le Mécanisme Africain d’Évaluation par les Pairs (MAEP).

Grands Rendez-vous de l’ENA, des élèves et étudiants outillé sur le MAEP.

Le thème retenu pour cette conférence débat du vendredi 31 janvier 2020 est: « le Mécanisme Africain D’évaluation par les Pairs (MAEP), un instrument original initié par les Africains pour les Africains dans le souci partagé d’améliorer la gouvernance« .

Le panel est composé de trois éminentes personnalités il s’agit du point focal MAEP Tchad Khayar oumar defallah, du Secrétaire Exécutif du Secrétariat National du MAEP Sandjima Dounia et Bananeh Ehnenki, président de la commission nationale de gouvernance de MAEP Tchad.

La cérémonie est organisée à l’intention des élèves de la 18ème promotion de l’ENA, des étudiants de l’Université HEC Tchad, de l’Université Emi Koussi et ceux de l’Université de N’djaména. Tout a commencé par l’allocution du Directeur Général de l’ENA Senoussi Hassana Abdoulaye qui à l’entame de son allocution rendu un hommage à un enseignant de l’ENA qui à perdu la vie 24 h avant la présente cérémonie.

vue arrière de la salle, Senoussi Hassana Abdoulaye/DG de l’ENA lisant son allocution

Le MAEP a été créé en 2003 à l’initiative des présidents Africain, Le Tchad a adhéré au MAEP en 2013. Deux fois, le poste de panéliste pour le compte de l’Afrique Centrale est revenu au Tchad vu le dossier mis a leur charge. Trois cadres experts tchadiens font partie de l’équipe MAEP continental. En guise des conseils, le Ministre Khayar Oumar Defallah a conseillé aux futurs cadres du pays de se faire entendre dans les rencontres internationales. « N’allez pas en mission pour le plaisir d’aller ou de dormir dans les hôtels, mais défendez le pays et faites des propositions pertinentes ». C’est pourquoi précise t’il que beaucoup des sollicitations viennent de partout pour que l’équipe Tchad interviennent pour résoudre des dossiers.

Une vue des Panélistes, Khayar Oumar Deffelah prononçant son discours

Le deuxième thème est exposé par le président de la commission nationale de gouvernance du MAEP BANANEH EHNENKI sur les structures continentales et nationales du mécanisme Africain d’évaluation par les pairs. Les structures continentales du MAEP notamment au niveau continental et national. Le point focal national qui est M. Khayar Oumar Defallah est le représentant du chef de l’État au MAEP. Il assure la liaison entre le secrétariat continental et les structures nationales.

Parlant des avantages possible de l’exercice du MAEP, il est à noter que le mécanisme encourage les positions communes africaines pour négocier avec d’autre continents.

une vue de la salle, personnel du MAEP et étudiants de l’ENA

Quand au secrétaire exécutif du Secrétariat National du MAEP Sandjima Dounia, il a axé son intervention sur le fondement et le processus d’évaluation du MAEP. Il est a retenir que toute évaluation dans le cadre du mécanisme doit être techniquement fiable et libre de toute manipulation politique et la responsabilité globale incombe au forum des chefs d’États et des gouvernements.

Il a aussi fait un bref aperçu sur les activités du MAEP Tchad notamment les ateliers de validation des instruments d’enquête des missions d’évaluation PATS, mission des ITR pour enquête sur le terrain et bien d’autres présentations publiques et des rapports d’activités du MAEP Tchad.

Les défis majeurs sont entre autre élaborer une feuille de route, anticiper sur la sensibilisation des instances complémentaires , comment s’inspirer des autres expériences de la mise en oeuvre du PAN..? Et réussir la rencontre des partenaires technique et financiers sur l’élaboration des plans.

Plusieurs questions ont été adressée aux panélistes par l’assistance. Il s’agit entre autre de l’impact du MAEP dans le développement du pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.