fbpx

Talani:Des hauts parleurs «de médicament soigne tout» agacent les N’Djamenois

Il plus y a de deux mois, des voitures Hilux petit pont, marque Toyota, sillonnent les arrondissements de la capitale pour faire écouler des produits de la médecine traditionnelle.

«Vous avez maux de ventre, vous souffrez de l’hémorroïde, maux de gorge, allergie, migraine, maux de tête, douleurs artérielles, problème musculaire…» sont entre autres, les messages émis en boucle.

Acheter le remède, elle ne coûte que 1000 francs CFA chez Docteur Abou Yasmine, s’il plaît à Dieu, vous serez guéri, ronronnent des hauts parleurs placés sur des voitures, au rond-point de Farcha dans le premier arrondissement.

Certains passants observent ceux qui achètent, d’autres sont tentés d’aller pour expérimenter. « De toute façon les médicaments en pharmacie ne sont pas à notre portée. Nous confis un jeune clandoman, sur le lieu pour ses affaires.

Un usager au bord d’une voiture 4×4, il est plus tôt relaxe face au bruit mais craint l’ampleur.

«Non! Non !, pas du tout, c’est devenu un bruit de fond finalement auquel on s’est déjà habitué. Généralement ils sont placés à des endroits stratégiques qui sont loin des lieux d’habitation. J’espère juste qu’on n’arrivera pas à une publicité porte-à-porte, car elle sera franchement embêtante».

Le ministère de la santé, la commune, les associations de la médecine traditionnelle et l’ordre national des médecins du Tchad devraient porter plus de regard sur le contenu et la technique adoptée pour la vente, car selon ces vendeurs, ces médicaments soignent presque toutes les maladies.

Par Toumai Web Medias

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.