fbpx

Sommet sur la Libye : L’absence du Président Deby, suscite des interrogations

Ouvert dimanche pour trouver une issue à la crise libyenne, le sommet de Berlin a réuni de nombreux acteurs et protagoniste du conflit qui secoue la Libye en proie à une guerre civile et laissée pour compte à des groupes armés variés qui ont élu domicile dans ce pays.

A l’initiative d’Angela Merkel, chancelière allemande, un sommet international s’est ouvert dimanche 19 janvier à Berlin. Il a réuni plusieurs acteurs étrangers y compris les protagonistes de la crise que traverse la Libye en vue d’explorer les voies et moyens pour aboutir à un règlement pacifique du bourbier qui depuis 2011.

L’absence remarquée à ce sommet de Berlin des Chefs d’Etats du G5 Sahel et notamment ceux pays limitrophes de la Libye, interroge certains observateurs qui ne comprennent pas pourquoi des gens Issoufou, Deby, dont les pays font frontière au voisin du Nord ne soient pas présents. Alors que les silhouettes de Denis Sassou Nguessou du Congo et exceptionnellement de Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine, sont aperçues dans les photos de familles des participants à cette rencontre.

En ce qui concerne, le dirigeant tchadien, certaines sources nous renseignent qu’il ne serait pas rentré au Tchad après le sommet de Pau mais se trouverait à Paris pour de raison de santé. Pour l’hebdomadaire Jeune Afrique dans sa dernière livraison consacrée à ce sommet avait fait comprendre que Tchad suit avec une attention particulière la situation de la Libye à cause de la présence sur le territoire libyen des groupes rebelles tchadiens qui attendent le moment propice pour relancer les hostilités contre Ndjaména.

La recherche de solution de la crise libyenne peut-elle se faire sans ou avec les voisins immédiats de ce pays ?

Makaila.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *