fbpx

La Gambie réitère ses menaces d’arrestation de l’ex-président Jammeh

Les manifestations des supporters de l’ancien président gambien Yahya Jammeh ne semblent pas émouvoir les actuelles autorités de Banjul. Le ministre de la Justice Abubacarr Tambadou a indiqué dimanche que si M. Jammeh retournait en Gambie, il serait immédiatement arrêté et poursuivi pour les crimes présumés qu’il aurait commis durant ses 22 ans de pouvoir.

Il s’est exprimé dans un discours consacré à la nouvelle année judiciaire en Gambie. En plus de la mobilisation de ses soutiens, Yahya Jammeh a indiqué dans un récent enregistrement diffusé sur les réseaux sociaux qu’il réclame le respect de ses droits, notamment celui de rentrer.

Des milliers de ses partisans ont également manifesté jeudi dans la capitale Banjul pour réclamer son retour d’exil. Cette polémique survient alors que les travaux de la Commission Vérité Réconciliation doivent reprendre en ce début de semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.