fbpx

Santé : Bientôt un centre national de drépanocytose au Tchad

Le centre qui sera construit au sein de l’hôpital Amitié Tchad Chine disposera de toutes les commodités d’une structure spécialisée pour une prise en charge effective de la Drepanocytose dans de conditions optimales de qualité. Il es le fruit d’un partenariat fructueux entre la Fondation Grand Coeur et la Société Chinoise CNPCI.

Ce centre qui verra le jour dans quelques mois et l’unité déjà mise en place par la Fondation Grand Coeur constituent une bouffé d’oxygène pour les parents des enfants atteint de la Drepanocytose.

Le Directeur Général de l’hôpital amitié Tchad Chine docteur HAMID DJABAR a relevé que la construction de ce complexe traduit la réelle volonté de l’engagement de la Première Dame de la République du Tchad, HINDA DEBY ITNO au cote du ministère de la santé publique.

La Secrétaire Général de la Fondation Grand Coeur madame HABIBA SAHOULBA, a pour sa part déclaré que le nouveau jour plein d’espoir vient de se lever pour les malades et leurs parents grâce a l’implication personnel de la Première Dame HINDA DEBY ITNO est plus que jamais une réponse satisfaisante pour des solutions idoines apporté aux douleurs aux handicapes et à la courte espérance de vie de ces malades qui souffrent dans le silence.

Le Ministre de la santé publique le professeur MAHAMOUD YOUSSOUF KHAYAL a rassuré à l’assistance que les appuis et le leadership de son département ne feront pas défait dans ce noble combat pour contribuer à améliorer durablement le renforcement de l’initiative de la Première Dame HINDA DEBY ITNO. Le chef du département de la santé publique a fait de plaidoyer allant toujours le sens de la formation des jeunes médecins en spécialité de prise en charge de Drepanocytose.

Sensible aux souffrantes de la population tchadienne, la Première Dame HINDA DEBY ITNO , Présidente de la Fondation Grand Coeur fait de la lutte contre la Drepanocytose un engagement. Elle a souhaité voir la création des unités de prise en charge de Drepanocytose dans les provinces du pays.

La durée d’exécution des travaux est de six mois.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *