fbpx

Ali Hamata Achene correspondant de Dja FM est libre.

Le correspondant de la radio privée Dja Fm condamné en première instance à 6 mois de prison ferme et 100 milles francs d’amende, vient d’être relaxé par la cour d’appel de Mongo.
Accusé de diffamation, outrage à magistrat et détention de produits psychotropes, Ali Hamat Achene est désormais libre. La cour d’appel de Mongo a annulé le verdict rendu en première instance pour vice de procédure.

Ali Hamata Achene dit à sa sortie de tribunal avoir un mauvais souvenir de sa détention. Car, les conditions de détention sont déplorables.

Interpellé le 27 décembre 2019 pour diffamation et outrage à magistrat, le correspondant de Dja Fm à Mongo a été condamné le 7 janvier 2020 à six mois d’emprisonnement et 100 milles francs d’amende. Son procès en appel ouvert ce 14 janvier 2020 a abouti à sa relaxation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *