fbpx

Santé: Hinda Déby inaugure une unité de prise en charge de la drépanocytose à travers FGC

UNE UNITÉ DE PRISE EN CHARGE DE LA DREPANOCYTOSE AU CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE LA MÈRE ENFANT UNE INITIATIVE DE LA FONDATION GRAND COEUR].

La cérémonie inaugurale s’est déroulée ce samedi 11 janvier 2020 en présence de Son Excellence madame la Première Dame de la République du Tchad HINDA DEBY ITNO.

Au Tchad , la situation épidémiologique , en rapport avec les données est sous notifié , a l’exception au Centre Hospitalier Universitaire de la Mère à l’enfant qui prend en charge 1233 enfants suivi de 2003 a 2019.

La drépanocytose a été connu comme problème de santé publique par l’Union Africaine en juillet 2005, puis par l’UNESCO en octobre 2005, et en fin par l’OMS en mai 2006.

Pour faire face à cette situation le Gouvernement a travers me ministère de la santé publique conjuguent leurs efforts pour mettre en place un Programme National de lutte contre la drépanocytose, dont il est la coordination et le fondement de bien être des malades.

La drépanocytose est une maladie chronique qui ne se guérit pas mais qui peut être bien traité, une hygiène de vie , et un bon encadrement social. Cette prise en charge appelle donc l’implication de tous.

le Batiment de l’unité de prise en charge de la drépanocytose au sein de l’hôpital de la mère et de l’enfant

Pour répondre aux souffrances des malades dans le domaine de leur prise en charge et de leur suivi que la Fondation Grand Coeur a contribué financièrement et techniquement a la construction de cette unité de prise en charge premier du genre au Tchad.

L’éducation et la sensibilisation sur la maladie sont donc des faits indissociables pour lutter efficacement contre la drépanocytose. La prévention pour la sensibilisation a travers l’information des populations, le dépistage , le conseil génétique, la promotion de la recherche médical sur la drépanocytose, et le développement du partenariat scientifique et médical sont indispensable dans la lutte contre la drépanocytose.

Source Ministère de la santé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *