fbpx

Un général iranien tué en Irak par les USA, Téhéran promet une vengeance dévastatrice

Téhéran se vengera de ceux qui sont derrière l’assassinat du général Qassem Soleimani, mort dans un bombardement à Bagdad orchestré par les États-Unis, a déclaré le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami. Le guide suprême de la République islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, s’est prononcé lui aussi pour une vengeance.

La mort du general iranien Qassem Soleimani, émissaire de Téhéran pour les affaires irakiennes, ne restera pas impunie, a indiqué le ministre iranien de la Défense, Amir Hatami, le 3 janvier.

«Une vengeance dévastatrice suivra l’injuste meurtre de Soleimani. Nous nous vengerons de ceux impliqués et des responsables de son assassinat», a-t-il déclaré, cité par l’agence de presse officielle Irna.

Le guide suprême iranien réagit à la mort du général

Le guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, s’est également engagé à «venger» le meurtre de Qassem Soleimani.

Spunkfrance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.