fbpx

1ère Assemblée générale de l’association des Lamy-Fortains et N’Djamenois (ALAM-NDJA)

Huit années après sa création, l’Association des Lamy-Fortains et N’Djamenois a organisé sa toute première Assemblée générale à l’hôtel Radisson Blu de N’Djaména. L’évènement se déroule  ce samedi 14 décembre 2019, en présence de plusieurs invités de marque, acté par une mobilisation massive de ses adhérents. 

L’idée de sa création remonte en 2010, mais ses activités proprement dites ont commencé en 2011, une fois l’autorisation et les documents administratifs y afférents sont délivrés par les autorités compétentes.

ALAM-NDJA est une association à but non lucratif. Elle vise à promouvoir et pérenniser les valeurs traditionnelles, culturelles et sociales de la ville de Fort-Lamy en harmonie avec la modernité. La principale mission est de vulgariser la mode de vie de l’époque dans l’esprit d’ouverture et de dialogue, au plan national et international. 

Cette première Assemblée Générale est placée sous le thème : « Relance et redynamisation dans l’intérêt de toutes et tous». Selon le président du comité d’organisation Banaye Hissein,  cette assise permettra au membre de redéfinir le statut et le règlement afin de s’adapter au défi de l’heure. Notre association va au-delà du régionalisme et de l’ethnocentrisme a-t-il pourfendu. 

A travers  cette assise, les participants revoient aussi le slogan de leur association, qui était au départ « Unir pour construire ». Dans la Stratégie visant la modernisation, l’assemblée veut adopter comme nouveau slogan «Unité, Fraternité, Solidarité».

Maitre Hisseine Ngaro, Secrétaire  Général de ALAM-NDJA a relevé quelques défis que son association doit se pencher, entre autre, le chômage des jeunes et l’autonomisation des femmes. Pour lui, la force de ALAM-NDJA c’est le « Lingui » que l’on peut traduire par partage. 

Signe d’antagonisme générationnelle

Dans la grande salle l’on remarque deux factions, à savoir, conservatrice et le moderniste. Nonobstant, les difficultés d’ego au sein de l’association ALAM-NDJA,  le débat était houleux et difficilement recadré. 

L’Assemblée Générale a adopté séance tenante avec acclamation le nouveau statut et le règlement intérieur de l’association. Un bureau de 13 personnes est mis en place pour gérer l’affaire courante, en attendant les élections. Entre temps, un délai de 3 semaines est donné au bureau transitoire afin d’intégrer les amendements.

Pour toute fin utile, la toute première Assemblée Générale de ALAM-NDJA est modérée par un jeune talentueux Communicateur, Entrepreneur et membre fondateur de l’Incubateur Chad Innovation, Adam Ismaël, a apporté ses retouches techniques à ce grand évènement pour un partage équilibré et efficace des intervenants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *