fbpx

Le Forum sur la paix et la sécurité en Afrique débute à Assouan en Egypte

ASSOUAN (Egypte), 11 décembre (Xinhua) — Le Forum d’Assouan pour la paix et le développement durables a débuté mercredi dans la ville égyptienne d’Assouan.

Le forum d’Assouan, d’une durée de deux jours, portera sur la reconstruction post-conflit, l’éducation, le changement climatique et le développement durable en Afrique.

« Le forum sera une plate-forme régionale et continentale pour la discussion, le dialogue et l’échange d’expériences », a déclaré le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi dans son discours.

« Le forum d’Assouan sera une bonne occasion de discuter des défis auxquels l’Afrique est confrontée, notamment la stabilité de la paix et la situation sécuritaire, la réalisation d’un développement durable souhaité ainsi que la protection de nos sociétés et pays africains contre la propagation du terrorisme et ses phénomènes connexes, en particulier la contrebande d’armes, la traite des êtres humains et la migration illégale », a-t-il ajouté.

Le président a souligné l’importance de « trouver des solutions africaines aux problèmes africains ».

Pour parvenir à la paix, M. Sissi a fait remarquer que les capacités des pays et des gouvernements sur leurs territoires devraient être renforcées.

« L’Egypte estime que la meilleure façon de maintenir la paix et la stabilité sur le continent africain et dans le monde est de s’attaquer aux raisons profondes des problèmes qui menacent la paix et la sécurité », a déclaré le président.

Il a réitéré que « les débats du forum stimuleront les efforts du continent pour développer la paix et la sécurité en Afrique de manière globale et permanente ».

Le forum d’Assouan a été annoncé par M. Sissi en février lors d’un sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba.

Des dirigeants mondiaux et des personnalités internationales, dont les présidents du Tchad, du Niger, du Sénégal, du Nigeria et des Comores, ainsi que le président de la Commission de l’Union africaine, participent à 13 sessions essentielles.

L’Afrique, qui abrite au moins la moitié des économies du monde avec la croissance la plus rapide, est riche en ressources et surfe sur une vague d’urbanisation.

Ce grand potentiel, cependant, est menacé par une myriade de crises, de défis et de risques pour la paix, la sécurité et le développement. Le nombre de réfugiés, de migrants et de personnes déplacées internes a atteint un niveau record.

Assumant la présidence tournante de l’Union africaine, l’Egypte a pris l’initiative de lancer le forum, le premier du genre en Afrique, pour aborder l’interconnexion entre la paix et le développement.

Xinhuanews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.