"/> Tchad :Les arrestations des délinquants financiers, vers la fin de l’impunité ? – Toumaï Web Médias

Tchad :Les arrestations des délinquants financiers, vers la fin de l’impunité ?

Il faudrait bien que le peuple tchadien assiste un jour à l’arrestation de  des délinquants économiques et financiers aguerris.

Des hommes et des femmes  protégés, épaulés, rassurés, garantis qui n’afficheraient aucun sentiment de remord à piétiner le bien public et drainer vers des comptes privés et ceux des leurs.

Ces hommes à morale sans scrupule occupant des hautes fonctions de l’Etat triés en fonction des proximités régionalistes, ethnocentristes, religieuses et d’une prétendue lutte armée ou politique qui finissent à envoyer des milliards dans leurs poches.

Le Tchad qui est traité d’un pays néant ou à risque par les grandes puissances (hormis la France impérialiste) continue de marcher dans un champ jonché des déchets intellectuels et des politiciens « ventrologues » où font la compétition des millionnaires issues de l’argent sale devient une distraction favorite.

Nous regardons, nous observons, nous sentons, nous vivons et nous comprenons, chaque jour le clou de la corruption, de la misère et du sous-développement s’enfonce davantage au Tchad.

L’impunité a habité les esprits malsains de ces fonctionnaires de première classe, au point de réduire le pillage du denier public tchadien, à une compétition d’enrichissement illicite.

En arabe, disent-ils, Kane liguit khidimé Hana hakouma da akoul, qui signifie tout simplement que si tu accède à un poste de responsabilité au niveau des instances étatique, il faut manger.

N’est-ce pas devenu une culture de fierté.

Les arrestations en cascade de ces derniers jours ont fait mouches, d’où le citoyen lambda se dit dépossédé de ses richesses par des hommes qui, il donnait quelque fois la confiance.

Ces arrestations mettraient-elles fin à plusieurs  décennies de pillage, de malversations financières et de dilapidation des biens publics ?

Il faut se détromper, nous avons vu des hauts placés se faire prendre la main dans le sac, arrêtés et transféré en prison, avaient fêté leur retour en force dans le gouvernement et autres entités juteuses de la République.

Ces arrestations des personnalités politiques publiques, sont juste une diversion, pour endormir les citoyens afin de permettre aux autres de sucer le sucre de nos ressources.

Kalzeube est tombé, Doubragne entendu et plusieurs haut placés seraient dans les collimateurs de l’Inspection Générale de Contrôle d’Etat, mais cette inspection pourrait-elle étendre son expertise pour arrêter aussi les proches, famille, fils…du pouvoir, connus du citoyen lambda, leur implication dans des détournements systématiques, méthodiques sans ambages ?

Nous demeurons éveillés, nous n’allons saluer l’Inspection Générale d’État que si elle parvient à faire convenablement son travail sans aucune  considération politique et sans discriminer les grands voleurs des petits voleurs.

@Par Toumaï Web Medias

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *