fbpx

Université HEC-Tchad accueille les 16 jours d’activisme de l’ONG la Voix de la Femme

48 heures après son démarrage officiel par l’ONG la Voix de la Femme, la campagne de 16 jours d’activisme se poursuit à travers des thèmes de sensibilisation et d’information. Ce mardi 27 Novembre 2019 l’Université HEC-Tchad est à l’honneur, le thème débattu dans l’amphithéâtre Chinois est « les différents types de violences en milieu scolaire ».

Ces activités s’inscrivent dans le cadre de la campagne de 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes.  Le panel est composé de : Mme Issia Abbo ex ministre, actuelle Secrétaire Générale Exécutive du Réseau des Femmes ministres et parlementaire ; Issa Mardo Djabir, Député et président du groupe parlementaire Population et Développement et ; Mme Fatimé Amsissane Lamana Secrétaire générale de l’ONG Voix de femme. 

Après le mot de bienvenue de représentant de l’Union des Etudiants de cette université, Mme Fatimé Amsissane Lamana a fait l’historique de 16 jours d’activisme et aussi le rôle et les objectifs de l’ONG Voix de la femme avant de relever les insuffisances et le non application des textes et règlements en vigueur au Tchad. 

Mme Issia Abbo, quant à elle, a égrené les conséquences  des violences faite aux femmes avant déplorer les actes de violences qui selon elle, méritent d’être bannies dans notre société. Elle a invité les responsables des établissements scolaires à lutter contre le laxisme.  

A son tour, le Député Issa Mardo Djabir,  a mis l’accent sur la responsabilité des parents avant de souligner l’importance de l’application des textes et cadre règlementaire en vigueur qui ne tolère pas les actes de violences envers les femmes.   

Les panelistes ont tour à tour abordé les questions liées au mariage précoce, aux viols, tortures, mutilations, harcèlements et l’atteinte à la pudeur. 

Après la présentation, s’en est suivie, la question et quelques témoignages des participants. Les réponses apportées ont permis de clarifier les sujets abordés.

TWM : Mbodou Hassan Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *