fbpx

Le CAMES s’assure sur la qualité de l’enseignement supérieur au Tchad.

Étant inscrite dans la vision 2030 le Tchad que nous voulons, la qualité de l’enseignement supérieur est une quête permanente du département en charge de formation supérieure. L’ organisation de ce deux rendez-vous permettra, aux membres du secrétariat général, expert et auditeur du conseil Africain et Malgache pour l’enseignement supérieur CAMES d’étudier la qualité de l’enseignement supérieur du Tchad qui depuis a prit un bon élan .

Occasion pour le secrétaire général du CAMES professeur Bertrand Mbatchi de souligner la mission de son organisation qui est de faciliter la reconnaissance des diplômes des pays membres.

Comme le confirme le profil des dossiers PRED-2019 on ne peut que constater pour le déplorer que les établissements publics ne soumettent pratiquement pas leurs dossiers a l’expertise CAMES, avec le risque de laisser croire à ceux qui n’ont pas le recul historique suffisant, que cette de servir ne concernerait que le secteur privé de l’enseignement supérieur a laissé entendre le secrétaire général du CAMES.

Le ministre de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation Dr David Houndeingar s’est félicité du travail abattu par le gouvernement avant de faire l’état des lieux de l’enseignement supérieur au Tchad. le ministre en charge de la formation professionnelle a exhorté les participants à passer au peigne fin les différentes questions pouvant permettre les difficultés que rencontre la formation professionnelle.

Les travaux de ces deux occasions se poursuivent jusqu’au 29 Novembre 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *