fbpx

Batha: Fatimé Bukar Kossei exhorte les parents à être rigoureux pour l’éducation des enfants

La journée mondiale de l’enfance couplée avec la fête du 30ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant est célébrée  ce 20 novembre 2019 à Ati, dans le département de Batha Ouest, Province de Batha.

20 novembre 1989, 20 novembre 2019, trente années sont écoulées, le Tchad est signataire   de plusieurs conventions internationales pour la protection des enfants depuis cette date. Entre autres, la Convention internationale des droits de l’enfant ou Convention relative aux droits de l’enfant adopté par l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations-Unies…

Selon les autorités départementales du Batha Ouest, cette journée ne se limite pas uniquement à la célébration, l’heure est à l’évaluation des actions menées en faveur des enfants. Une frange de la population fragile certes, mais incontournable, représente l’avenir de la nation tchadienne, elle mérite une attention particulière de la part des autorités publiques.

C’est à quoi, le Préfet du Département du Batha Ouest Fatimé Boukar Kossei, en sa qualité d’autorité administrative locale vient répondre pour concrétiser le soutien du Gouvernement en faveur des enfants.

« L’engagement du Tchad à lutter contre l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés avec l’adoption de la directive présidentielle interdisant le recrutement des enfants dans les forces armées le 10 octobre 2015 », a signifié Fatimé Boukar Kossei.

S’adressant aux parents et les acteurs impliqués sur la qualité de l’éducation qu’il faut, le Préfet du Département du Batha  Ouest a situé la responsabilité des parents dans le devenir de leurs progénitures « Chers responsables, l’éducation aide les enfants à développer pleinement leurs personnalités, leurs talents et aussi leurs capacités. Elle doit leur inculquer à comprendre leurs droits, leurs devoirs, ainsi que leurs cultures », indique-t-elle.

Il faut rappeler que la journée mondiale de droits de l’enfant a pour objectif de renforcer les capacités des principaux acteurs, d’informer et sensibiliser les enfants, les jeunes, les instructeurs et le grand public sur les droits des enfants ; d’offrir aux enfants et jeunes des espaces d’expression, d’information et de loisirs ; accentuer le plaidoyer auprès des obligataires des droits des enfants pour la réalisation des droits des enfants pour leur plus grande implication et engagement entre autres.

Par :TWM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *