fbpx

Éliminatoires CAN 2021 : le Mena a sombré à Niamey devant les Baréas de Madagascar (2-6)

Le Mena National a « bu l’eau », comme il se dit chez nous, ce mardi 19 novembre au Stade général Seyni Kountché de Niamey, à l’occasion de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021, pour le compte de la poule K. Par  6 fois, le gardien Daouda Kassaly est, en effet, allé chercher le ballon au fonds de ses filets, devant un public qui a pourtant fait massivement  le déplacement pour soutenir l’équipe nationale.

Une mobilisation exceptionnelle qui a été galvanisé par la prestation de l’équipe nationale, le samedi dernier à Abidjan, face aux Éléphants de Cote d’ivoire, et qui a séduit les supporters du Mena, et au delà, l’ensemble des nigériens. A l’évidence, et au regard de la lourde défaite du Mena  de ce lundi soir à Niamey, c’était une illusion : la Côte d’Ivoire était plutôt en mauvaise posture, tant le piètre jeu de l’équipe nationale sur ses propres installations et devant son public, ne sied pas à une équipe prétendante à une nouvelle qualification à la CAN.

Démonstration de force des Baréas à Niamey

Les choses ont pourtant bien débuté pour le Mena avec l’ouverture rapide du score, dès la 5e minute par Mohamed Wonkoye.  La joie a été de courte durée puisqu’il n’a fallut que  trois minutes plus tard, pour que les Baréas égalisent par l’entremise de Lalaina Nomenjanahary.

Une égalisation suivie d’un enchainement de buts pour l’équipe malgache, impériale devant un Mena dépassé par les évènements. A la mi-temps, le score était déjà de 4 buts à 1 en faveur des Baréas dont la démonstration de force allait se poursuivre à la seconde période. Malgré quelques tentatives, notamment la transversale de Diabaté et le raté de Kalala, en première période, le Mena s’est littéralement laissé mené par l’équipe malgache, et a bu le calice jusqu’à la lie puisqu’à la fin du réglementaire, le score était de 6 à 2 en faveur des malgaches. La réduction du score, coté nigérien, a été l’œuvre de  Yousif Daouda à la 76ème minute.

Les leçons d’une lourde défaite

Il est inutile de revenir sur le résumé d’un match, qui fort heureusement et au final n’a pas été retransmis par Télé Sahel, qui a pourtant fait l’annonce. L’équipe nationale a sombré et a compromis ses chances de qualification. Actuellement, avec deux défaites,  elle est dernière du groupe K avec 0 points, et avec ce jeu il faudrait plus qu’un miracle pour espérer voir le Mena participer à sa 3e CAN au Cameroun en 2021.

C’est le cas d’y revenir et de le dire, la relative performance d’Abidjan a occulté l’impréparation de l’équipe nationale mais aussi une gestion qu’on peut qualifier, aujourd’hui, « d’à peu près », de l’équipe nationale. Sans désigner de coupables, il est temps enfin de situer les responsabilités et de préparer un projet pour l’équipe nationale. La plupart des joueurs actuels du Mena national ont fait leur temps, et la relève ne semble pas se préparer à voir la liste des titulaires. Aussi, la gestion au niveau de la Fédération (Fenifoot), laisse sérieusement à désirer comme en témoigne la nomination d’un nouvel entraîneur français, à quelques jours du début des éliminatoires !

La défaite de ce soir au mythique Stade général Seyni Kountché de Niamey,  sera lourde à digérer. Elle le sera d’autant plus si elle n’offre pas l’occasion, d’un changement à tous les niveaux, pour un renouveau du football nigérien et partant de l’équipe nationale.

Source: A.Y.B (actuniger.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *