fbpx

Tchad: Les députés se penchent sur commercialisation des substituts du lait maternel.

LES DÉPUTÉS ONT EXAMINÉ LE PROJET DE LOI PORTANT RÉGLEMENTATION DE LA COMMERCIALISATION , DE LA DISTRIBUTION ET DE L’UTILISATION DES SUBSTITUTS DU LAIT MATERNEL ET DES ALIMENTS DE COMPLÉMENT POUR DES NOURRISSONS ET JEUNES ENFANTS DE SIX A TRENTE SIX MOIS LA SEANCE DE PLENIERE A ETE DIRIGEE PAR LE PRÉSIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE Dr HAROUN KABADI .

Réglementer la commercialisation la distribution et l’utilisation des substituts du lait maternel et des aliments de complément produit pour les nourrissons des jeunes enfants de 06 a 36 mois en République du Tchad afin de réduire la morbidité et la mortalité liées a la malnutrition tel est l’objet de ce projet de loi.

Le président de la commission santé et affaires sociales TCHOMBI GETNA KAMI bâ relevé que la protection et la promotion de l’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants, la réglementation de la commercialisation des substituts de lait maternel demeure un soucis majeur.

Dans les discussions générales les élus du peuple ont fait des suggestions ont des suggestions dans le but de prendre des mesures d’accompagnement afin que ce texte ait un impact réel sur la couche sociale.

Dans ses réponses aux préoccupations des députés le ministre de la santé publique le professeur MAHAMOUD YOUSSOUF KHAYAL a mentionné que le Gouvernement du Tchad s’est engagé dans la promotion l’allaitement maternel et de la réduction de recours au lait artificiel mais par manque de sensibilisation seulement 7,3% sont exclusivement nourris au sein. Le chef du département de la santé a par ailleurs indiqué que le Gouvernement est entrain de fournir un gros effort dans le domaine de la santé en général et celui de la petite enfance en particulier. Un décret institué la police sanitaire a été signé par le Président de la République IDRISS DEBY ITNO en date du 03 octobre 2019.

En rappel la police sanitaire est chargée d’anticiper d’identifier de constater et de sanctionner les infractions à la législation en matière de santé d’hygiène publique et de protection de l’environnement.

Ce projet de loi portant réglementation de la commercialisation de distribution et de l’utilisation des substituts du lait maternel et des aliments de complément pour les nourrissons et jeunes enfants. Ce projet n a pas été entériné par les députés faute corum.

Nadji Ndoumanbé Kaldor

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *