fbpx

Somalie : cultures immergées, populations noyées dans la faim

En Somalie, des populations de Bardera au sud-est souffrent de famine. La faute aux pluies aux inondations qui ont détruit en octobre dernier les cultures. La situation est bien grave.

« J’avais cultivé différents légumes que j’allais récolter en novembre et vendre dans la ville, mais le plan de Dieu a été mis en place », a déclaré Balash Nunow, un agriculteur de la région de Gedo, dans le sud de la Somalie, qui a compté ses les pertes après les inondations ont détruit sa ferme.

Comme Balash Nunow, ils sont des milliers d’agriculteurs à vivre en ce moment sous la dictature de la faim. Ce, pour avoir perdu leurs cultures suite à des inondations du fleuve Jubba provoquées par de fortes pluies qui se sont abattues dans toute la région de Gedo en octobre dernier.

Selon la Bardhere Farmers Association, 2 221 fermes de 53 villages de Bardhere ont été détruites lors des inondations qui ont frappé mi-octobre. L’association estime que les agriculteurs locaux ont perdu des récoltes d’une valeur totale de 975 000 dollars, y compris des cultures telles que les bananes, citrouilles, mangues, citrons, tomates, oignons et les tomates.

La situation est donc grave et nécessite une intervention d’organismes humanitaires.

En mai dernier, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) estimait que 2,2 millions de personnes mourraient de faim dans les mois à venir. L’institution avait estimé qu’il fallait une aide de 710 millions de dollars.

Source: africanews par John Ndinga Ngoma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *