fbpx

SIMED 2019 : Journalistes et Acteurs du développement réitèrent leurs engagements pour l’atteinte des ODD

Les rideaux sont tombés sur les activités entrant dans le cadre de l’organisation du Symposium International des Médias pour le Développement Durable (SIMED) à l’horizon 2030 débuté le 5 Novembre 2019 à la maison de la presse de Niamey. Les travaux se sont achevés dans la plus grande sérénité, aujourd’hui même 7 novembre 2019. Ces deux dernières journées ont été consacrées à la présentation des communications, aux panels d’échanges entre les participants ainsi qu’à la remise des attestions de participation et des témoignages de satisfaction aux partenaires ayant accompagné techniquement et financièrement la tenue de cette 3ème Edition.

Plusieurs communications ont été présentées aux participants durant ces trois (3) jours sur les différents secteurs de développement. Ainsi, l’ONG Internationale SwissAid à travers son chargé de programmes Eau, Hygiène et Assainissement, M. Idrissa Moussa, a présenté sa contribution pour l’atteinte des Objectifs du Développement Durable dans les secteurs tels que l’eau, l’agro-écologie, l’assainissement etc. Il ressort de celle-ci plusieurs défis notamment ceux liés à la gestion durable et participative des infrastructures d’eau et d’assainissement, la participation effective des acteurs du Service Public de l’Eau, au maintien du statut Fin de la Défécation à l’Air Libre, aux difficultés liées au contexte etc. Cette présentation a suscité beaucoup d’interventions de la part des participants.

Autre communication, il s’agit de celle de l’Agence du Barrage de Kandadji. Les présentateurs ont expliqué le contexte de l’évolution du Barrage ; ses objectifs dont l’autosuffisance alimentaire, l’accès à l’énergie, à l’eau, à une agriculture durable etc., pour l’ensemble de population nigérienne ; les retombées et les défis à relever. La réalisation de ce barrage permettra la production de 168 000 tonnes de riz par an, 11 700 tonnes de Mais par an, 234 000 tonnes des produits maraichers etc. A ce point également, la présentation sur le barrage a suscité beaucoup d’interventions sur plusieurs questions notamment la lenteur dans sa réalisation, la mobilisation des ressources, l’état d’avancement des travaux, les retombées, les impacts socioéconomiques, la gestion d’après la construction du barrage etc.

A chaque étape, les présentateurs ont répondu aux questions pour faciliter la compréhension des enjeux liés aux objectifs du développement durable (ODD) dans ces secteurs.

Après ces présentations, les activités se sont poursuivies avec la tenue de deux panels d’échanges.

Le premier panel sur l’éducation, la santé, l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est composé de M. Idé Djermakoye, Coordonnateur de ROASSN, M. Mahaman Lokoko Coordonnateur ROASEN et modéré par M. Ousmane Dambadji. Les deux panelistes ont chacun fait la situation de sa contribution pour l’atteinte des ODD au Niger.

M. Djermakoye a évoqué les défis énormes dans le secteur de la santé et les actions que son organisation mène sur le terrain pour améliorer la situation. Elles se rapportent sur les ‘’plan villageois de difficultés’’, les plaidoyers pour la couverture sanitaire universelle, la protection sociale de la population, la vaccination, la gouvernance du secteur de la santé, etc.

M. Mahaman Lokoko a, pour sa part, fait la genèse des actions des OSC dans l’accompagnement des politiques publiques de l’Etat. Son organisation a mené plusieurs actions telles que la campagne Education pour Tous, les plaidoyers pour la qualité de l’éducation, l’accès à l’éducation dans les zones d’insécurité, l’accès à l’eau, etc.

Le second panel a été animé par les journalistes de la sous-région notamment du Mali, du Benin et du Togo. Il s’agit de M. Alain ASSOGBA du journal béninois ‘’Le Quotidien’’, de M. Hassana KANAMBAYE du Réseau des Journalistes pour l’Eau Potable et l’Assainissement du Mali, de M. Magloire Têko KINVI du journal ‘’Le Flambeau des Démocrates’’ et du Président du SIMED qui assure la modération. Ces derniers ont expliqué aux participants les expériences de leurs pays en matière d’accompagnement de politiques publiques par les médias. Il s’est avéré que le Mali, le Togo et le Benin ont presque les mêmes difficultés sur certains aspects notamment liés à la situation économique des hommes de médias, leur contribution pour l’atteinte des ODD, le degré de collaboration entre la presse et le pouvoir public etc.

Bref, la deuxième journée du Symposium International des Médias pour le Développement Durable à l’horizon 2030 s’est achevée avec plein d’enseignement et de partage d’expérience sur les problématiques liées aux Objectifs de Développement Durable (ODD) et les actions de l’Etat et de ses partenaires pour l’atteinte de ces objectifs au niveau national.

Danbagi cloture Simed 2019 BIS
Président du SIMED, M. Ousmane Dambadji

Au troisième jour de la rencontre, les communications se sont poursuivies sur des thématiques diverses. L’intervention du Président du SIMED, M. Ousmane Dambadji, est relative au rôle des médias et autres acteurs dans l’accompagnement des politiques publiques en Afrique. Ainsi, il a d’abord évoqué la contribution de l’Etat dans les différents secteurs de développement tels que l’Eau, la Santé ; l’Education, la Sécurité, l’Emploi des jeunes etc…, et la nécessité pour les médias et les citoyens d’accompagner la mise en œuvre de ces politiques au profit de toute la population.

Apres celle-ci, s’en suivie la contribution de l’Observateur Nigérien Indépendant des Médias pour l’Ethique et la Déontologie (ONIMED), à travers son Président, M. Mamane Jaharou, qui a porté sur le journalisme et le fake-checking. Il s’agit surtout d’appréhender les bases de l’exercice du métier de journaliste ainsi que l’application des techniques d’investigation en matière de collecte, de traitement et de diffusion de l’information, gage d’un journalisme professionnel, responsable, éthique et utile pour la communauté. Le principal défi du journalisme professionnel aujourd’hui consiste à le démarquer du journalisme citoyen exercé à travers des plateformes (Réseaux sociaux et autres supports) par des citoyens convertis spontanément en journalistes, explique-t-il !

Des échanges interactifs ont permis à l’assistance d’assimiler davantage le rôle et les missions des journalistes et les autres acteurs dans l’accompagnement de la mise en œuvre des ODD et la responsabilité qui les incombe afin que l’Afrique soit au rendez-vous de l’atteinte des ODD à l’horizon 2030.

Par Conséquent, une Déclaration, dite ‘’Déclaration de Niamey’’ pour appuyer les Etats dans l’atteinte des ODD a été lue par un participant. Celle-ci consiste en un ensemble de réflexions ayant permis de lancer un appel pressant aux Etats-parties de rendre compte périodiquement de l’état d’avancement de la mie en œuvre des ODD, et de renforcer les alliances ; entre les journalistes, en faveur des secteurs dédiés aux ODD.

La remise des attestations aux participants a marqué, sur une note de satisfaction générale, la fin de cette 3ème Edition du Symposium International des Médias pour le Développement Durable (SIMED) à l’horizon 2030.

cloture Simed 2019

Source: actuniger par Ibrahim Diolombi Mahamadou et Mounkaila ALI  (REJEA)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *