fbpx

RDC : La Radio Okapi inaugure son studio à Butembo dans la province du Nord-Kivu

La Radio Okapi a officiellement inauguré son studio à Butembo, dans la province du Nord-Kivu, permettant ainsi la production et la diffusion des programmes locaux ou décrochage local.

L’installation de ce studio ainsi que le recrutement des journalistes et technicien a été rendu possible grâce à l’appui du Bureau du Coordinateur de l’ONU pour la Réponse d’Urgence à l’Epidémie d’Ebola. Outre la diffusion des informations générales, la radio sera utilisée comme un outil de sensibilisation, d’éducation et d’information pour accompagner les efforts des équipes de la riposte visant à éradiquer ce fléau.

« Dans ses productions, l’antenne de la Radio Okapi Butembo va identifier et collecter toutes les interrogations et appréhensions en rapport avec cette maladie afin que les médecins, les experts, les leaders communautaires et religieux puissent y apporter des réponses et des recommandations idoines », a indiqué M. David Gressly, coordinateur de l’ONU pour la réponse d’urgence à l’épidémie d’Ebola en RDC.

Les auditeurs de Butembo et ses environs captent Radio Okapi grâce à un émetteur FM relayant les programmes de l’antenne nationale depuis Kinshasa. Ils suivent en direct les émissions de Radio Okapi sur la fréquence de 92.9 FM.

Le programme local ou décrochage est une nouveauté. Il est constitué de journaux et de programmes en Kinande, Kiswahili et en Français. « En vue de toucher une grande audience, le contenu de ce décrochage est rediffusé du mardi au samedi de 6 heures 30 à 7 heures du matin », a précisé David Gressly.

L’antenne de la Radio Okapi Butembo observe la ligne éditoriale générale de Radio Okapi qui est fondée sur le respect des règles professionnelles et l’indépendance de la rédaction. « Cette ligne éditoriale s’appuie aussi sur la vérification des sources, la rigueur professionnelle et l’altérité des points de vue. L’offre éditoriale privilégie les faits au plus près, sans subjectivité, et en établissant une distinction entre les faits et le commentaire », a ajouté M. Gressly. 

Bien qu’installée pour répondre aux besoins de sensibilisation sur la Maladie à virus Ebola, David Gressly rassure la population de Butembo : « Ebola va finir mais la radio va rester », a -t-il conclu.Distribué par APO Group pour Mission de l’Organisation des Nations unies en République démocratique du Congo (MONUSCO).
Media files/ Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *