fbpx

Afrique du Sud : Une application mobile pour lutter contre la criminalité

Interaction entre la police et les populations. C’est la principale fonction d’une application développée par un opérateur de téléphonie mobile d’Afrique du Sud.

Le lancement a eu lieu vendredi à Durban dans le KwaZulu Natal. Vodacom, opérateur, a ainsi présenté MySaps. L’acronyme est composé de l’adjectif possessif « My » (mon ou ma) et de South African Police Service (Police sud-africaine).

À en croire les autorités policières sud-africaines, l’application a été conçue pour fournir aux Sud-Africains un nouveau moyen simple d’accéder aux services de police et à l’information.

En clairs, il s’agira de fournir des informations (Lieu du crime, repaires de criminels, …) à la police de façon anonyme et d’accéder le plus facilement et immédiatement possible à des postes de police les plus proches.

Considéré par la police sud-africaine comme une grande première sur le continent, MySaps est tout sauf une mauvaise nouvelle. Car, estime-t-elle, l’application leur permettra de bien exécuter la Safer Festive Season, opération destinée à renforcer la sécurité pendant les fêtes de fin d’année.

Comme un peu partout, ces fêtes sont souvent des moments choisis par des bandits de perpétrer des crimes (assassinats, rackets, viols, etc.). Et si les victimes ont souvent du mal à joindre la police le plus immédiatement possible, les forces de l’ordre peinent dans la plupart des cas à les rattraper.

MySaps augure donc des avancées optimales en matière de lutte contre la criminalité. Reste à l’application de faire ses preuves dans une société sud-africaine où d’après des observateurs les plus excessifs, le crime sous toutes ses formes est désormais un fait divers.

Africanews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *