fbpx

ONECS : Entre authentification et calvaires, les diplômés dénoncent une mesure irréfléchie

L’Office National des Examens et Concours du Supérieur (ONECS) a revu ces dernières semaines son mode de fonctionnement en matière d’authentification du diplôme supérieur.  Chose qui agace le citoyen demandeurs d’authentification des diplômes.  Passer toute une journée rien que pour déposer fait en parler plus d’un.   

Au Tchad, il est facile d’authentifier le diplôme du Baccalauréat que le diplôme supérieur (Licence, Master ou doctorat). Depuis la création de l’ONECS, jamais des telles méthodes qui font souffrir les usagers n’ont été enregistrées. Pour, juste déposer les dossiers d’authentification, il faut respecter au moins trois(3) étapes :

Vérification et accord pour le versement ; 

Versement au BCC et ;

Retour pour le dépôt. 

Cependant, pour suivre ces étapes, l’on doit faire aller-retour de Gassi et la Banque Commerciale du Chari (BCC).  De ce fait, la banque la plus proche du quartier Gassi où siège l’ONECS, se trouve au rond-point Hamama et/ou bien celle de Dembé. Le pénible, dans cette marche, est le fait d’emprunter l’avenue « Taiwan », pour arriver à destination, il faut du courage et de la persévérance.

Ces péripéties ne conviennent pas du tout aux usagers et le coût des dépenses n’est pas  à la portée de tous.  Un jeune diplômé rencontré à l’ONECS se dit vraiment dessus, « vous voyez, j’ai quitté Ouroulah pour être ici, après vérification, j’ai reçu avis favorable pour aller verser dans un compte domicilié au BBC et on m’a dit d’accompagner les dossiers avec la fiche du versement. Une fois déposé, ils m’ont dit de revenir dans deux semaines juste pour le retrait ». Et d’ajouter au lieu de nous torturer avec le va et vient, ils devraient simplifier et faciliter.

Une décision irréfléchie ?

Nul n’a point besoin de rappeler que cette manière de faire est pénible et très coûteuse pour les usagers de l’ONECS. Authentifier son diplôme de nos jours est synonyme de payer au moins quatre fois les parkings pour les motocyclistes, ormis le transport et ce qu’il faut mettre sous la dent pour la journée, Pure encore le dépôt se fait uniquement le lundi et Jeudi.

En prenant cet acte de changer unilatéralement la manière de procéder au dépôt, l’ONECS a-t-elle étudié les difficultés de ces usagers qui font des kilomètres juste pour conformer l’originalité de  leur diplôme.  Pourquoi n’est pas ouvrir un guichet dans une agence de la place pour alléger la souffrance des usagers qui font la navette ? Telles sont les questions qui taraudent les esprits des quelques diplômés interrogés. 

Bon à savoir, pour le Bac de l’année en cour tout se fait à l’ONECS, c’est-à-dire vous déposer et payer avec l’agent comptable sur place.

Par TWM,  Mbodou Hassane Moussa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *