fbpx

Tchad: La pratique de la  »Dia » est désormais interdite

Placée sous le thème enjeux administratifs, sécuritaires, financiers et sociaux : nouveaux défis territoriaux, la 4ème conférence des gouverneurs, qui se tient à Abéché depuis le jeudi 03 octobre à pris fin ce 04 octobre 2019 plutôt dans la soirée. Plusieurs recommandations ont été formulées à l’issue des travaux.

Peu avant le discours de clôture du Président de la République, une note circulaire interministérielle n0001/PR/2019 relative à la pratique de la ‘’Dia’’ a été présentée à l’assistance avant sa signature par le ministre de la justice chargé de droit de l’homme, le ministre de l’administration et du territoire et le ministre de la défense et de la sécurité.

Ainsi, il est porté à la connaissance de l’opinion nationale qu’à partir d’aujourd’hui, l’action publique doit être exercée quelque soit le règlement intervenu contre les parties. Cette note indique également que, en cas de mort d’hommes, l’exercice de l’action publique par le procureur est obligatoire, malgré le règlement des dommages d’intérêts entre les parents de victimes et ceux de l’auteur de l’infraction.

Moussa Mahamat SEID, Envoyé Spécial TWM Abéché

Une pensée sur “Tchad: La pratique de la  »Dia » est désormais interdite

  • octobre 5, 2019 à 10:21
    Permalink

    Un homme politique, c’est des actions audacieuses et populaires, légitimes, dignes d’adhésion massive. Voilà. Mes soutiens Mr. Le Président!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *