fbpx

Tchad: 7 agents du ministère des finances suspendus pour usage de faux

Plus de 7 agents du ministère des finances et du budget sont suspendus de leurs fonctions. Il s’agit notamment du directeur de la solde, M. Riamian Altie et ses collaborateurs travaillant dans la chaine de traitement et de modification des salaires et de mandatements, le chef de service d’ordonnancement et son adjoint ainsi que deux autres agents du trésor publique. Suite à la mission de contrôle et de vérification menée par l’inspection générale le 05 septembre dernier.

A cet effet, la mission a procédé aussi au remplacement des agents ayant des identifiants qui leur permettent d’accéder facilement sur la base de données de la solde et d’opérer des modifications ainsi que des ajustements sur les salaires des agents civils de l’État.

Dès son audition par l’équipe de l’inspection générale, le directeur de la solde a reconnu les faits qui lui sont reprochés. Selon une source, Riamian Altie, informaticien de son état, est un cadre du ministère de la fonction publique détaché à la solde. « Cela fait plus de trois mois que des plaintes sur l’augmentation de salaires non justifiée sont rapportées à l’inspection. Certains agents auraient déposé le surplus de leur salaire au trésor », apprend-t-on.

Notre source qui a voulu gardé l’anonymat estime que, le directeur de la solde suspendue, connaissait très bien le jeu qui se faisait au sein de sa direction mais il ferme les yeux pour permettre à ses collaborateurs de s’enrichir illégalement, avec la complicité peut être du service informatique sans lequel aucune opération ne peut se faire.

La suspension du chef de service d’ordonnancement et son adjoint reste incomprise par notre qui, selon elle, leurs noms n’ont pas été cités par le rapport de l’inspection générale. « Leur travail au niveau de l’ordonnancement consiste à la vérification de la régularité du dossier avant de le transmettre au trésor.

Tout est parti dune fiche adressée par un ancien agent de la solde affectée récemment au trésor à sa hiérarchie et qui a constaté de manipulations sur l’état de paie. Le trésorier payeur général a transmis la lettre à son tour au ministre des finances qui a instruit par ailleurs, l’inspection générale des finances de diligenter une équipe à la solde.

Dans leur rapport soumis au ministre il révèle qu’il y a des rappels des primes injustifiés, des salaires injustifiés, des réhabilitations injustifiées des agents suspendus par mission de l’audit des diplômes et des modifications d’indice salarial. Ainsi, des poursuites judiciaires ont été déjà entamées afin de situer la responsabilité de chaque agent citer dans cette affaire.

Source: N’Djamena actu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *