fbpx

Le Mouvement des douze revendications organise une conférence  »SAUVONS LE TCHAD »

Accusations, ultimatum, menaces entres autres sont les éléments qui ont composé la conférence de presse organisée ce mercredi 18 septembre 2019 au centre Almouna par le Mouvement des douze revendications M.12.R sous le thème SAUVONS LE TCHAD. C’était une conférence animée par le porte parole dudit mouvement Natoi-Allah Ringar qui a fait un dessin des trente dernières années ainsi que la gestion du pays par le règne du MPS .

Dans sa déclaration le porte parole du mouvement, Natoi-Allah Ringar a signifié dans un langage plus ou moins propres à lui que leur lutte pour la transformation d’une nation de sauver ces peuples tenu captif de 1990 de nos jours et la première des sciences celle qui est plus que toutes les autres architectoniques des fins les plus hautes cherchant la paix et la sécurité des citoyens par rapport aux quelles les autres ne sont que des moyens

Le Mouvement des douze revendication tient le Président Déby pour responsable de plusieurs actes dont une liste de douze est déclinée. Selon ledit mouvement, de 1990 à 2019 l’Etat tchadien qui fut glorieux est enterré par la démocratie du MPS, cette qualité de démocratie se présente pour le peuple tchadien comme une démocratie de:

Ce sont plusieurs des accusations d’assassinat, de tortures et autres portées directement à l’endroit du Président Déby et des cadres du MPS .

Natoi-Allah Ringar déclare dans son mot douze revendications en donnant un délais 70 jours au gouvernement répondre aux préoccupations du peuple affamé de la liberté selon lui.

1- récupération des deniers publics détournés par les cadres et certains commerçants du régime MPS qui sont dans les banques étrangères(Paradis fiscaux);

2- L’éradication immédiate de la cherté de vie au Tchad causée par le régime ;

3- Le rétablissement de la bourse des étudiants tchadiens la construction des centres de santés dans les lycées collèges et écoles et des bus pour leurs transports. Améliorations sans délai des œuvres universitaires;

4- Le rétablissement et le remboursement du salaire intégral des agents de l’Etat ;

5- L’intégration sans discrimination des jeunes diplômés à la fonction publique ;

6- Le payement de tous les coupons des retraites tchadiens et le dédommagement des victimes du régime de L’UNIR de Hissein Habre ;

8- La démission des députés illégitimes et illégaux de l’assemblée Nationale et l’instauration à la place d’un parlement provisoire composé des acteurs de la société civile des leaders politiques et des personnes ressources ;

9- La reformation du cadre National du dialogue politique(CNDP) pour la consolidation de la démocratie au Tchad et le HAMA afin de permettre aux journalistes tchadiens de jouir pleinement de la liberté de presse;

10- Le droit aux mouvements sociaux aux marches Pacifique et seet-ing et l’annulation du serment confessionnel l’installation d’une réelle séparation des pouvoirs ;

11- L’annulation intégrant de la quatrième république qui est un cimetière du peuple tchadien et l’organisation d’un dialogue national inclusif dans un cadre neutre ;

12- L’arrêt immédiat des ingérences intempestives du gouvernement dans les conflits intercommunautaires et éleveurs-agriculteurs

Un ultimatum de 21 jours donné au gouvernement

En fin dans un langage virulent, le Mouvement des douze revendications appelle le président Déby à satisfaire ces revendications et démissionner par la suite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *