fbpx

Tchad: Clôture à N’Djamena de la caravane  »Ma fille va à l’école »


La cérémonie de clôture officielle de la caravane de sensibilisation sur l’éducation de la jeune fille, 1ere édition a eu lieu ce soir du 16 septembre 2019 au quartier Diguel dans la commune du 8ème arrondissement de la capitale.

Plusieurs invités de marque, notamment le représentant du ministre de l’éducation nationale, les députés et maires de dix communes d’arrondissements de N’Djamena, les délégués et chefs des carrés, les responsables des associations et organisations de la société civile.

Dans son allocution marquant la fin de deux semaines de campagnes de sensibilisation dans les différentes communes d’arrondissements de N’Djamena, la Présidente de l’Association Voix de la Femme, initiatrice de cette caravane ‘’Ma fille va à l’école’’, précisé que durant les deux semaines de la campagne, l’équipe de la caravane a décelé un certain nombre de problèmes quasi similaire dans tous les dix arrondissements communaux de la capitale. Selon Amina Tidjani Présidente de ladite Association, le manque des infrastructures scolaires de qualité et les différentes formes des violences et de harcèlement au niveau des établissements entres les élèves et parfois par les enseignants eux-mêmes empêchent les jeunes filles de continuer d’aller fréquenter conséquemment l’école.

Tous ces facteurs ont conduit à un faible taux de la scolarisation des filles, soit sur cent filles d’un quartier, il y a entre trente et trente-cinq qui sont scolarisées au niveau primaire et sept entre huit qui parviennent au cycle secondaire. De tous ces résultats, il ressort également d’une faible admission des filles aux études supérieures, soit entre deux et trois filles sur cent. Ainsi donc, elle interpelle le Gouvernement tchadien, les partenaires au développement et les personnes de bonne volonté, d’apporter leur soutien afin d’assurer les conditions de la scolarisation des filles.

« Si nos filles ne sont pas scolarisées, on ne peut compter développer le pays de façon réussie. Car, de nos jours au Tchad, les femmes représentent plus de la moitié de la population. Raison pour laquelle, l’on doit compter sur elles pour accélérer le développement du pays, surtout dans la quiétude ».

Amina Tidjani, présidente de l’AVOF
Dr Fatimé Mahamat Saleh

Les membres de l’Association Voix de la Femme à travers Dr Fatimé Mahamat Saleh, chargée de la planification a présenté des recommandations dans le cadre des activités de la caravane « Ma fille va à l’école ». Les membres sollicitent au gouvernement de faire appliquer les textes régissant la gratuité des écoles pour les filles ; de doter les écoles publiques des enseignants qualifiés ; d’assurer le suivi des élèves quant à la question des violences en milieu scolaires et sanctionner avec rigueur les auteurs de ces actes. Aux partenaires, d’appuyer la politique éducative du gouvernement, en l’occurrence l’éducation de la jeune fille, soutenir et accompagner les initiatives des associations œuvrant dans le domaine de la scolarisation de la jeune fille.

Mahamat Albouhari Oumar,

Clôturant la 1ere édition de la caravane « Ma fille va à l’école », le représentant du Ministre de l’éducation nationale et de la promotion civique, Mahamat Albouhari Oumar, salue cette initiative de l’Association Voix de la Femme qui a permis de sillonner en deux semaines les dix communes d’arrondissements de N’Djamena, afin de s’imprégner des réalités du terrain et entreprendre des stratégies de solutions pour mettre un terme à ce fléau.

Mahamat Albouhari laisse entendre que le département de l’éducation nationale ne ménagera aucun effort dans l’accompagnement des activités à venir de l’Association Voix de la Femme et tous ses partenaires dans l’aboutissement d’un meilleur résultat de la scolarisation et le maintien de la jeune fille à l’école. Il rassure par ailleurs que toutes les recommandations issues des activités de la caravane seront étudiées et transmisses à qui de droit dans l’espoir de trouver des réponses appropriées le moment venu.

Par Moussa Mahamat Seid

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *